La légende des Saints de glace

Mamert, Pancrace ou encore Servais. Ces prénoms ne vous disent probablement pas grand chose. Pourtant les jardiniers les redoutent chaque année car ce sont les fameux Saints de glace !

Qui sont-ils ?

Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais étaient fêtés respectivement les 11, 12 et 13 mai. Ils ont disparu du calendrier depuis 1960 (date du remaniement par l’église catholique). De nos jours, ils ont laissé place à Sainte Estelle, Saint Achille et Sainte Rolande.

Croyance populaire ?

Au cours du Moyen-Âge, les agriculteurs constatent chaque année, à la même période, le retour de gelée matinale souvent rude et par conséquent néfaste pour les cultures.
Cette période de gelées coïncidait avec la « Fête des Rogations », trois jours de processions paroissiales initiés par Saint Mamert durant lesquels les paysans se réunissaient et priaient pour protéger leurs cultures des calamités naturelles.
Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais étaient ainsi invoqués pour palier à une éventuelle baisse des températures qui provoquait les gelées. Cette période passée, le gel ne devait plus être dommageable pour les cultures. Cependant, les prières étaient peu probantes. Les paysans jugèrent qu’il fallait se méfier de ces 3 jours qui devinrent les Saints de glace, et attendre qu’ils soient passés pour semer ou planter.

Une saisonnalité instable

Le printemps est toujours une période de forte instabilité climatologique car il effectue la transition entre l’hiver et l’été. Les coups de froid et le temps doux coexistent donc à cette saison.
C’est toute la première quinzaine de mai qui est à craindre. C’est à ce moment-là qu’on constate une période anticyclonique avec un ciel dégagé et des températures qui peuvent vite chuter et occasionner des gelées alors même que les journées sont ensoleillées et douces.
Les gelées tardives ne sont pas dommageables temps que les bourgeons ne sont pas éclos. En revanche, une fois les fleurs, fruits ou feuilles formés, les répercussions sont plus conséquentes.
Mieux vaut donc patienter jusqu’à la mi-mai pour effectuer vos plantations, sauf si vous habitez dans une région plus au sud. Vous pourrez ainsi planter vos frileuses (tomates, aubergines, poivrons, etc.), sans avoir à craindre de redoutables gelées.
Si toutefois des gelées tardives survenaient, vous avez toujours la possibilité de les couvrir ou de les déplacer à l’abri pour celles qui peuvent l’être. Consultez notre article sur les protections à utiliser au jardin, le voile et la housse d’hivernage.

Que peut-on planter avant les Saints de glace ?

Certaines fleurs et certains légumes robustes, résistant au froid, peuvent être planter avant la période des Saints de glace. Côté fleur, on peut citer par exemple les primevères, pensées, campanules, ancolies, iris, etc. Coté potager, on peut semer des céleris rave, blettes, ou encore épinards par exemple.

Au fil des siècles, les Saints de glace auront marqué les esprits. Ils restent le repère pour la plupart des jardiniers, pour savoir quand semer et planter.

29 avril 2020

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..