La taille de plantation des arbustes

Dès la plantation, on taille les végétaux pour les fortifier et leur permettre une bonne reprise de la croissance dès le printemps. La première taille est dite “taille de plantation“, les suivantes sont des “tailles de formation“.

Les arbustes d’ornement

Suivant que le feuillage est persistant ou caduc, il faut adapter la technique de taille de plantation. Certains arbustes à floraison printanière ne doivent pas subir de taille de plantation : laissez-les fleurir et taillez-les suite à la floraison. C’est le cas du lilas, du seringat et du forsythia par exemple.

  • Les arbustes à feuillage persistant sont toujours vendus en pot ou en conteneur. La taille de plantation s’effectue donc uniquement sur les parties aériennes de l’arbuste. Elle s’effectue le jour de la plantation : coupez les tiges d’un tiers de leur longueur.
  • Les arbustes à feuillage caduc peuvent être vendu en conteneur ou à racines nues. La taille de plantation est réalisée sur les tiges ainsi que les racines.
    • En pot : au moment de la plantation, taillez les tiges d’un tiers environ
    • À racines nues : même démarche qu’en pot pour les tiges. Les racines doivent être taillées et pralinées (lien)

Les arbustes grimpants à palisser

Lors de la plantation des arbustes grimpants, la taille est moins rigoureuse que pour les autres arbustes. Les arbustes grimpants sont vendus en pot ou en conteneur, donc la taille s’effectue uniquement sur les parties aériennes. Taillez le bout des tiges sur une quinzaine de centimètres puis palissez les branches délicatement sur le support. Les arbustes grimpants les plus courant sont l’actinidia, la vigne vierge, le bougainvillée, le chèvrefeuille, la clématite, la glycine, le jasmin et la passiflore.

Secateur Oleomac arbreLes arbustes fruitiers

Les fruitiers comme le cassissier, les groseilliers (à grappes et à maquereaux), la myrtille ou encore le noisetier sont vendus soit en conteneur soit à racines nues. La taille de plantation sert à favoriser la ramification des branches et l’obtention de bonnes récoltes à venir. Pour les arbustes à racines nues, commencez par habiller les racines, c’est à dire supprimer les racines cassées ou fragiles, puis pralinez les racines pour les protéger. Rabattez les tiges à 2 ou 3 yeux pour aider l’arbuste à produire de nouvelles pousses dès sa base.

Les topiaires

La taille de plantation des topiaires est une étape déterminante pour la bonne formation de vos végétaux. Vous pouvez les tailler en cône, en boule ou en suivant la forme de votre choix. Plus la forme est libre, plus la taille sera longue et délicate.

  • En cône : taillez l’extrémité de chaque branche. Faites en sorte que les branches les plus basses soient plus longues que celles du haut de manière à former le cône. À la fin du printemps, pincez les jeunes pousses pour conserver la forme en cône.
  • En boule : taillez toutes les branches à 25-30 centimètres du sol en formant la boule. À la fin du printemps, taillez de nouveau jusqu’à obtenir une boule parfaite.
  • Les figures : réalisez un mannequin de la forme de votre choix en utilisant des fils de fer. Taillez votre topiaire dès la plantation en suivant votre modèle en coupant un tiers de la longueur des branches. Une nouvelle s’effectue à la sortie du printemps pour densifier l’arbuste.

La taille de plantation se poursuit les années suivantes sous le nom de taille de formation. Suivant les arbustes choisis ou la forme souhaitée dans le cas des topiaires, la taille de formation s’étend sur plusieurs années. Une fois l’arbuste bien installé et formé, le travail n’est pourtant pas terminé : la taille d’entretien et la taille de fructification, dans certains cas, prennent le relais.

25 novembre 2016

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..