Savoir lutter contre l’alternariose

L’alternariose est en réalité un ensemble de maladies cryptogamiques, qui peut provoquer bien des dégâts dans le jardin et spécialement dans le potager.

Une alternariose, des alternarioses

À l’origine de l’alternariose, on trouve plusieurs champignons, certains très spécifiques quant à la plante qu’ils attaquent. De nombreuses plantes du potager sont sensibles à l’alternariose. La liste qui suit n’est pas exhaustive mais couvre plusieurs plantes du potager que l’on cultive sous nos latitudes.

Alternarioses : les moyens de lutte

Une fois de plus, face à des maladies cryptogamiques, la prévention est extrêmement importante.

En prévention :

  • sélectionnez des espèces résistantes à l’alternariose et associez-leur les bonnes plantes compagnes, respectez la rotation des cultures
  • faites en sorte de réduire l’humidité du sol et d’éviter la stagnation des eaux de pluie avec un drainage efficace et un paillage au besoin
  • être extrêmement vigilant entre avril et octobre, lorsqu’il fait bon (entre 18°C et 25°C) et qu’il pleut

En curatif, la meilleure option est l’utilisation des bacilles comme le Bacillus subtilis, ou bien un fongicide. Désinfectez les outils de taille et de travail du sol et brûlez les parties infectées pour éviter ou limiter la transmission des spores.

23 janvier 2020

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..