Portrait de jardinier : Alain Baraton

Sans doute l’un des jardiniers français les plus renommés de nos jours – et depuis plusieurs décennies -, on ne présente plus Alain Baraton, le jardinier de Versailles. Portrait d’un jardinier du roi qui jardine pour la Nature.

Alain Baraton, le grand jardinier qui jardine

Ce jardinier porte le titre envié de “Jardinier en chef du Domaine National du Trianon et du Grand Parc de Versailles“, ce qui revient pour Alain Baraton a être un simple jardinier, avant tout. Une profession qu’il protège et défend avec enthousiasme :

« Le jardinier est considéré, avec un certain dédain, comme le paysan de la ville. Ce sont ceux que l’on n’invite pas dans les salons. Nous ne devons pas accepter cela. Cet état de « valet », nous le devons à Le Nôtre, concepteur des jardins du château, sous Louis XIV. Je le soupçonne d’avoir été servile. Il était urbaniste des parcs du roi, il aménageait l’espace, il avait du talent, du génie, même, mais il n’était pas vraiment jardinier! »

Si vous êtes un habitué du parc de Versailles, vous avez sûrement remarqué les changements implémentés par le jardinier :

“Je ne supporte pas la perfection. C’est pourquoi, au milieu des alignements de hêtres de même couleur, j’ai systématiquement planté un hêtre pourpre. Pour casser cette perfection… la signature du jardinier! J’apprécie tout particulièrement les lieux en automne. Les couleurs, l’ambiance sont magnifiques… »

Trianon Versailles Alain Baraton
“Les nymphéas sont les fleurs de l’été. Elles marquent l’été qui ne trahira plus. Quand la fleur apparaît sur l’étang, les jardiniers prudents sortent les orangers de la serre.“ Alain Baraton dans Dictionnaire amoureux des jardins.

Alain Baraton est aussi une voix qui s’élève en France, sur les ondes, dans les librairies : il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le jardinage en général et tient une chronique quotidienne dans l’émission « La Quotidienne » sur France 5. On lui a même consacré un portrait audio sur Europe1.

Versailles, la naissance du jardinier

La passion de jardiner, plus qu’un métier, s’est véritablement imposée à Alain Baraton lorsqu’il commence à travailler à Versailles, en 1976, en tant qu’apprenti. En quelques trente années, il a escaladé tous les échelons pour accéder à la tête des équipes de jardiniers du Roi.

Alain Baraton est de ces personnes qui questionnent sans cesse, qui remettent en cause les pratiques, qui nourrissent leur esprit de leurs expériences et se lancent dans le combat lorsqu’il le faut, comme après la tempête de 1999 qui a détruit 18 500 arbres dans le par cet conduit à l’abattage de 40 000 autres… En huit années seulement, le jardinier du roi et ses équipes ont replanté 300 000 arbres à Versailles.

Sans langue de bois, le jardinier tâche de partager son savoir-faire depuis des générations sur les 950 hectares du parc de Versailles et du Trianon, avec une fougue intacte :

“Tout ce qu’on fait pour elle, la Nature nous le rend bien !“

Bibliographie – non exhaustive – d’Alain Baraton :

  • Le camélia de ma mère – éditions Grasset – 978-2246858812
  • Je plante donc je suis – éditions Lgf – 978-2253159704
  • Le bon jardinier – éditions Flammarion – 978-2706600463
  • Mes trucs et astuces de jardinier – éditions Flammarion – 978-2706600913
  • Le Jardinier de Versailles – éditions Lgf – 978-2253120803
  • L’Amour au jardin – éditions Lgf – 978-2253182764
  • etc.
allee arbres Versailles Alain Baraton
Il n’est pas rare d’apprécier le long des routes de province une rangée de vieux arbres qui semble mener nulle part. Il n’en est rien. Laissez-vous guider par l’alignement des troncs, et il y a de fortes chances que vous aperceviez au détour du chemin une demeure de caractère.“ Alain Baraton dans Dictionnaire amoureux du jardin.

 

 

10 septembre 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..