La permaculture

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la permaculture ? Simple méthode de culture pour les uns, pratique hippie pour d’autres, faisons le point sur cette démarche globale née en Australie et peu à peu adoptée dans le monde entier.

Née en Australie sous la plume de Bill Mollison et David Holmgren, la permaculture est un système d’agriculture pérenne qui permet l’autosuffisance en accord avec la Nature. Le but est de créer, par un design réfléchi et efficace, des structures respectant à la fois l’homme et les écosystèmes. Naturellement, c’est en agriculture que la permaculture s’est développée mais elle s’adapte à tous les systèmes humains et naturels.
Pour y voir un peu plus clair, découvrez le témoignage de Kali, apprentie en permaculture :

La permaculture est pour moi la meilleure façon de sauver le monde : nourrir la population de manière locale avec de la nourriture biologique, régénérer des sols appauvris par la monoculture et l’utilisation abusive de produits chimiques, être indépendant énergétiquement, réduire son empreinte écologique…

La permaculture, c’est la création de biodiversité, ce dont notre planète manque cruellement à l’heure actuelle. On recrée des écosystèmes en utilisant ce qu’on a à disposition (plantes natives, matériaux, insectes, animaux sauvages et domestiques…) et en reproduisant les mécanismes de Mère Nature pour produire de la nourriture de manière complètement écologique. Il s’agit d’observer la Nature, de la comprendre et de l’imiter.

La permaculture ne prend pas seulement en compte l’agriculture mais tend à l’autosuffisance énergétique également, ce qui signifie l’implication de toutes sortes de disciplines : botanique, biologie, physique, ingénierie, architecture et j’en passe… Ce qui est très stimulant à vrai dire. Il est question de design, de sciences, de créativité et surtout de bon sens !

organic vegetables growing

Les principes de la permaculture

La permaculture est un système qui se base sur trois piliers fondateurs. Ils servent de guide pour imiter les modèles et les relations que nous pouvons trouver dans la nature. Ils peuvent être appliqués à tous les domaines, de l’agriculture à la construction écologique, de la technologie à l’éducation et même à l’économie. Voici les trois piliers de la permaculture :

  • Prendre soin de la Terre : nous faisons partie d’un vaste écosystème où toute forme de vie est importante car elle a un rôle à jouer et toute menace à la diversité est aussi une menace pour nous. Harmonie avec les écosystèmes locaux.
  • Prendre soin des Hommes : les systèmes de permaculture visent à répondre à nos besoins en protégeant notre environnement. Coopération et mise en commun.
  • Partager équitablement les ressources et les récoltes : la permaculture permet de réduire l’empreinte de l’homme dans les écosystèmes où il n’est pas présent et qui sont légitimes. Changer de point de vue, dimension philosophique de la démarche.

Holmgren, un des fondateurs australiens de cette démarche, a dessiné un schéma en forme de fleur qui reprend les différents domaines d’application de la permaculture : une seule chose à dire, c’est très vaste !

fleur Holmgren permaculture
La fleur d’Holmgren en permaculture

Pour résumer – car il faudrait plus qu’un article pour aller au fond de cette démarche globale, voici les principes de conception de la permaculture en 12 points :

  1. Observer et interagir
  2. Collecter et stocker l’énergie
  3. Créer une production
  4. Appliquer l’autorégulation et tenir compte des retours d’expérience
  5. Utiliser et valoriser les ressources renouvelables
  6. Ne produire aucun déchet
  7. Concevoir à partir d’un modèle d’ensemble jusqu’aux détails
  8. Intégrer plutôt que séparer
  9. Utiliser des solutions à petite échelle et avec patience
  10. Utiliser et valoriser la diversité
  11. Utiliser et valoriser les éléments en bordure
  12. Utiliser et répondre aux changements par la créativité

En adoptant l’éthique de la permaculture et en appliquant ces principes à la vie quotidienne il est possible de passer de consommateur dépendant à producteur responsable. Une démarche très intéressante de nos jours !

Permaculture : cas pratiques

Afin de vous aider à mettre en pratique les principes de la permaculture dans votre jardin, voici quelques techniques appréciées des permaculteurs.

La spirale de permaculture : elle est destinée aux aromates. Il s’agit de créer une spirale en terre et pierre et d’y placer les plantes suivant leurs besoins : menthe et ciboulette en bas pour leur faire profiter d’un sol frais et humide, persil, coriandre et bourrache sur les pentes pour les protéger du soleil, et sur le sommet de la spirale, placez le thym, le romarin et la lavande qui profiteront d’un ensoleillement maximum. Vous optimisez ainsi votre espace et créez des conditions climatiques personnalisées pour chacune de vos plantes aromatiques.

Les buttes de permaculture : il en existe de nombreuses variantes suivant l’approche envisagée et votre environnement, mais le principe de base est de surélever la terre, de la protéger des intempéries par un paillis et de lui apporter des matières végétales. Le but de la butte (!) est de favoriser la constitution d’un humus riche et permettre un développement optimal des plantes en associant les cultures entre elles. La mise en place des buttes prend du temps mais leur entretien est limité (pas de bêchage et désherbage limité, la terre est moins basse !).

vidéo : Le jardin du Graal par Philippe Forrer

Le jardin-forêt : c’est un mélange d’arbres, d’arbustes, de légumes et de champignons, ou l’art d’imiter le développement forestier avec des cultures comestibles et sans effort, l’idée étant de créer un véritable jardin d’Eden ! En pratique, il faut être très attentif aux différents cycles de croissance des plantes et à leur voisinage pour un espérer créer un tel jardin. Alors, il faut pratiquer et étudier la biodiversité de votre environnement !

Vous connaissez maintenant la base et les grands principes de la permaculture ! Pour aller plus loin, voici une bibliographie francophone pour vous aider à mieux appréhender cette démarche et la mettre en pratique au jardin et ailleurs : bibliographie à télécharger !

19 mars 2015

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..