Lutter contre la chenille processionnaire du pin

Cette chenille est un véritable calvaire pour les végétaux comme pour les animaux et les hommes. Comment lutter contre la chenille processionnaire du pin ?

Carte d’identité de Thaumetopoea pityocampa

La chenille processionnaire du pin est un insecte lépidoptère dont la larve se nourrit des aiguilles des arbres. Les arbres sont affaiblis par la perte des aiguilles et l’extrémité des branches devient jaune paille. Cette chenille s’attaque principalement aux conifères comme les pins et les cèdres. Les deux arbres les plus sensibles à la chenille processionnaire du pin sont le pin noir d’Autriche et le pin Lariccio.

chenille processionnaire du pin oleomac
On reconnait la chenille processionnaire du pin à son allure : elle forme une chenille avec ses congénères !

Au stade adulte, les papillons vivent juste le temps de la reproduction ; on peut les observer de nuit durant l’été. Les femelles pondent leurs œufs directement dans les aiguilles en formant des cônes, qui ressemblent à s’y méprendre à de vrais cônes de pin.

La chenille est recouverte de poils urticants qu’elle libère en situation de stress. Ces poils, très légers, s’envolent et se dispersent très facilement dans l’air. En cas de contact avec la peau, on observe des réactions sur la peau, les yeux et la respiration. Pour les animaux comme les chiens, cela peut entraîner de sérieux problèmes si les poils atteignent les muqueuses. En cas de contact, appelez votre docteur et/ou votre vétérinaire.

Les moyens de lutte contre la processionnaire du pin

On utilise surtout des traitements biologiques comme l’emploi du Bacillus thuringiensis kurstaki que l’on pulvérise directement sur les arbres. Les chenilles processionnaires du pin l’ingèrent, ce qui provoque leur mort. Ce traitement bactérien est aussi utilisé contre la piéride du chouchenille processionnaire du pin oleomac

Les mésanges et les chauves-souris sont des prédateurs naturels de la chenille processionnaire du pin. Installez des nichoirs dans vos conifères pour bien les accueillir.

L’usage de pièges à phéromones est aussi efficace : les mâles sont attirés dans le piège et on constate que moins de femelles sont fécondées.

La lutte contre la chenille processionnaire du pin est longue et difficile. Pour preuve, elle avance de plus en plus en France. C’est pourquoi il est important de savoir lutter contre elle !

 

21 mars 2019

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..