Les nématodes, des vers auxiliaires dans le jardin ?

Les nématodes. On leur porte un intérêt croissant dans le monde du jardin comme auxiliaires contre les ravageurs du potager. Zoom sur la nouvelle arme naturelle à accrocher au ceinturon du jardinier.

Les nématodes, des vers microscopiques

Lorsque l’on parle de nématodes, on parle en réalité de leurs larves. Ceux qui nous intéressent aujourd’hui sont les « bons » nématodes, dits entomophages – qui se nourrissent d’insectes. Il existe près de 27 000 espèces de nématodes, parmi lesquelles on trouve aussi les « mauvais », ceux qui sont eux-mêmes des nuisibles.

En lutte biologique en France, on utilise seulement quelques espèces ; il s’agit essentiellement de Heterorhabditis bacteriophora, Steinernema feltiae et Steinernema carpocapsae.

Le cas des nématodes nuisibles au jardin

Certaines espèces de nématodes s’attaquent aux plantes du jardin : les tomates et les pommes de terre sont leurs cibles privilégiées. Elles s’attaquent au réseau racinaire des plantes jusqu’à ce qu’elles se dessèchent, tiges et feuilles comprises.

nematodes tagete oeillet d'inde
Les tagètes, dont les œillets d’Inde, sont des plantes utiles dans la lutte contre les « mauvais » nématodes

Il est difficile de lutter naturellement contre ces ravageurs. On utilise généreusement les tagètes, notamment l’œillet d’Inde. Les racines des tagètes sécrètent une substance, le thiophène, qui empêche la croissance des larves. Installez des œillets d’Inde autour de vos pieds de tomate et de pomme de terre ou bien enfouissez-les dans le sol à l’automne, ou encore préparez un purin de tagètes.

Comment utiliser les nématodes dans le jardin ?

Au stade larvaire, ils infestent leur hôte en s’introduisant dans leur organisme par n’importe quel orifice : la larve est microscopique, elle ne se voit pas à l’œil nu. Une fois installée, elle libère des bactéries qui vont petit à petit tuer l’hôte. Les larves se nourrissent alors de l’hôte jusqu’à la nouvelle génération – qui arrive entre 7 et 10 jours.

Les préparations à base de nématodes se trouvent en jardinerie et magasin spécialisé, sous forme de sachet à diluer dans l’eau puis à pulvériser sur le sol à traiter.

Contre quels ravageurs ?

Le principal intérêt des ces vers est qu’ils permettent de lutter naturellement contre des ravageurs pour lesquels les jardiniers avaient peu ou pas de solution !

Les nématodes sont utiles dans la lutte contre les insectes ravageurs vivant dans le sol – enfouis ou en surface :

Précaution d’usage

L’emploi des nématodes dans la lutte naturelle au jardin est un processus complexe qu’il faut bien maitriser.

Les nématodes sont des organismes microscopiques fragiles ; si vous ne pouvez pas les utiliser aussitôt achetés, conservez-les au réfrigérateur, entre 10°C et 15°C et traitez dès que possible.

Appliquez le traitement le matin ou le soir sur un sol humide – le meilleur moment est après la pluie -, car le soleil détruit les nématodes.

Pour s’assurer une meilleure efficacité, stoppez tout traitement chimique – si vous en employez – au moins une semaine avant le traitement aux nématodes.

 

 

 

2 octobre 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..