Les forêts du monde, un héritage vital à protéger

Nos forêts brûlent ; pas ici, en France, mais de par le monde entier. Prenons par exemple l’Australie, ravagée par les flammes depuis le mois de septembre. Nos forêts sont vitales, pourtant, chaque année, elles perdent en superficie. État des lieux des forêts du monde.

Pourquoi faut-il préserver les forêts et les espaces boisés ?

« Les forêts et les arbres apportent des contributions vitales à la fois aux populations et à la planète, en renforçant les moyens d’existence, en purifiant l’air et l’eau, en préservant la biodiversité et en offrant des solutions pour faire face au changement climatique. » C’est la définition des avantages liés aux forêts du monde par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture dans le rapport sur La situation des forêts du monde 2018 – Les forêts au service du développement durable. (Vous pouvez télécharger le résumé de l’étude ici)

La déforestation, les incendies et les inondations, l’utilisation à outrance du bois comme énergie, tous ces facteurs menacent la santé des forêts dans le monde (figure 24 du rapport).

La bonne nouvelle, c’est qu’en France, la superficie des forêts augmente avec 170 000 km2 en 2017, contre 141 000 en 1985. Bien entendu la prévention des feux de forêt  joue un rôle essentiel dans leur protection. L’ONGE Forestiers du Monde met en place des ateliers pour informer du rôle des forêts du monde et des problématiques liées au bois.

Petit tour d’horizon des forêts du monde

Suivant le climat, le sol, la latitude etc., on distingue plusieurs types de forêt : boréale ou polaire, tropicale, équatoriale, tempérée, méditerranéenne, etc.

Si on regarde les superficies boisées, on remarque que la plupart des forêts sont concentrées dans 5 pays voir continents :

  • De la Russie jusqu’au Canada, avec la taïga qui couvre 15 millions de km2 à noter : la taïga est considérée comme un type de forêt bien qu’elle soit composée essentiellement d’arbustes, et non d’arbres
  • L’Amérique du sud avec la forêt tropicale de l’Amazonie, qui touche 9 pays avec ses 6 millions de km2 soit 400 milliards d’arbres
  • Le Canada avec la forêt côtière continentale de Colombie-Britannique qui comptabilise 140 000 km2 de bois, la plus grande forêt tempérée et humide du monde
  • Les États-Unis avec quelques 3 millions de km2 boisés
  • Le Congo avec la forêt tropicale du bassin du Congo qui s’étend sur 2 millions de km2

Notons aussi la forêt du Daintree, dans le nord-est de l’Australie qui n’est pas très vaste (9 000 km2) mais est – à priori – la plus ancienne du monde, avec ses 125 millions d’années. La forêt de nuage en équateur ou celle de Monteverde au Costa-Rica, d’une richesse inégalable en terme de biodiversité, spécialement côté oiseaux.

En plus d’être vitales pour la planète, les forêts du monde sont des lieux magiques et vivants. Leur protection est l’affaire de tous !

7 janvier 2020

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..