Les arbres : comment les distinguer?

Comment définir un arbre ? La question peut paraître farfelue, mais elle tourmente toujours les botanistes, les arboriculteurs, les forestiers et les passionnés. Il n’existe pas de définition à proprement parler des arbres car il y a trop de particularités (climat, situation géographique, forme et composition). Tentons de faire le point sur le sujet.

Une classification quasi impossible

On peut différencier 4 groupes d’arbres : les conifères, les arbustes, les lianes et les feuillus.

Les conifères portent des aiguilles, les fleurs sont généralement de forme simple et les fruits souvent en cône. Les conifères sont pour la plupart persistants – sauf par exemple le mélèze qui perd ses aiguilles en automne et le ginkgo qui porte des feuilles le faisant passer pour un feuillu.

Les arbustes sont de taille plus petite mais leur réelle particularité, c’est le nombre de tronc par sujet. En effet, un arbuste présente plusieurs tiges fortes au niveau du sol. Parmi eux, on trouve aussi bien des conifères que des feuillus.

Les feuillus possèdent tous un tronc unique et une couronne avec plus ou moins de ramifications. Ils portent des fleurs aux formes plus complexes que les conifères et des feuilles variées : limbe entier, limbe lobé ou encore divisé en folioles.

Enfin, les lianes sont des arbres ! Autrement appelées plantes ligneuses, on compte parmi elles la vigne, le kiwi, le bougainvillier et la glycine. Leur particularité est de pouvoir dépasser la taille d’un arbre. Cependant, leurs tiges sont souvent trop faibles pour monter sans l’aider d’un support.

Comment identifier un arbre ?

Ici aussi, on distingue 4 traits particuliers pour identifier les arbres.

  1. Les silhouettes : les conifères sont en forme de cône ; les feuillus de forme arrondie ou irrégulière ; les arbustes se ramifient dès le sol ; les lianes sont incapables de se tenir droites !
  2. Les feuilles : la forme et la disposition des feuilles sont très importantes pour identifier un arbre. On distingue les feuilles en forme d’aiguille ou d’écaille (sapin, cyprès), les feuilles lobées (chêne et érable), les feuilles entières, aplaties avec un bord lisse (hêtre, arbre de Judée, bois-gentil), les feuilles entières, aplaties avec un bord plus ou moins crénelé, denté ou épineux (merisier, houx) et enfin, les feuilles composées (noyer, albizzia, marronnier). Du côté de la disposition des feuilles, on peut voir des feuilles alternes, opposées, en faisceaux ou en verticilles – un group de feuilles qui se développent en anneau sur la tige principale.
  3. Les fleurs : comme pour les feuilles, la forme et la disposition des fleurs sont importantes. On trouve 8 types de formes de fleurs : à 4 pétales, à 5 pétales, à nombreux pétales, double, papilionacée, en entonnoir, tubulaire et campanulée. Il en va de même pour la disposition – parfois solitaires, les fleurs sont souvent groupées en inflorescence : inflorescence mâle ou femelle d’un conifère, chaton mâle et femelle, fleur solitaire à l’aisselle des feuilles, en grappe, en panicule ou en capitule.
  4. Les fruits : en dehors des arbres fruitiers, les fruits servent à identifier les arbres. Chez les conifères, le fruit peut être en cône ou en cône à l’aspect d’une baie (comme le genévrier commun). Chez les feuillus, on trouve des fruits capsule (marronnier d’Inde), gousse (genêt à balais), baie (groseillier), drupe (prunier), nucule (noisetier), samare (orne à fleurs), fruit contenu dans une cupule ligneuse (chêne liège) ou fruit composé (framboisier).

Les particularités des arbres

Les arbres fournissent du bois comme matière première, un rôle vital dans des domaines comme le chauffage, la construction et la fabrication de papier. Ils sont aussi de grandes sources de nourriture et de remède, utilisés comme les plantes pour leurs propriétés médicinales.

Pour les jardiniers, les arbres sont aussi les bienvenus pour décorer et mettre en valeur le jardin. L’idée de l’arbre ornement a bien fait son chemin dans nos espaces verts. Enfin, le rôle le plus important de l’arbre est de protéger : il offre le gîte et le repas à une grande diversité d’insectes, d’oiseaux et d’animaux ; il permet de restaurer une belle biodiversité dans la Nature.

Vous voici maintenant incollables sur les arbres !

15 octobre 2019

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..