champignons comestibles de France

La cueillette des champignons comestibles de France

Tous les ans, ils reviennent et tous les ans, on compte des accidents et parfois des intoxications mortelles : les champignons comestibles de France. Comment savoir quels champignons ramasser ? Voici quelques astuces et conseils pour reconnaitre les “bons“ champignons des “mauvais“ et profiter de ces délices sur votre table !

Bien se préparer à la cueillette des champignons

Il faut savoir que la cueillette des champignons est encadrée : dans une forêt privée ou publique, le propriétaire peut profiter des fruits et produits de sa terre, incluant les champignons. Vous ne pouvez pas les récolter sans son autorisation ! Cependant, il est d’usage d’autoriser en forêt publique la cueillette familiale, dans la limite symbolique d’un panier.

champignon comestible de France
Le coprin chevelu

 

Pour la meilleure des récoltes, emportez avec vous :

  • Un panier pour collecter les champignons
  • Des sacs en papier marron pour les différents types de champignons
  • Un guide de reconnaissance des champignons
  • Un couteau à champignon : c’est un couteau spécial avec une lame courte pour couper le pied du champignon
  • Une brosse et une règle pour nettoyer et mesurer votre récolte

Les champignons comestibles de France

La cueillette des champignons atteint son apogée en automne, cependant, vous pouvez ramasser des champignons à partir du printemps, comme les morilles par exemple.

Voici quelques champignons comestibles de France, parmi les plus gouteux et connus :

  • Le cèpe bronze / d’été / de Bordeaux / des pins
  • La coulemelle / la lépiote mamelonnée / la lépiote grêle
  • L’agaric sylvicole / le rosé des prés / l’agaric anisé des bois / l’agaric des jachères
  • La girolle / améthyste / De Fries
  • La trompette de la mort
  • Le pied-de-mouton
  • Le coprin chevelu
  • Le pied-bleu
  • L’amanite des Césars / l’amanite rougissante
  • Le lactaire à lait vineux / sanguin / délicieux
  • La morille blonde / conique
  • Le bolet à pied rouge / orangé / orangé des chênes / tomenteux
  • La russule comestible / à pied rouge / charbonnière / dorée / verdoyante
champignon comestible de France
La chanterelle

 

  • La chanterelle cendrée / en tube / jaune / violette
  • Le clitocybe geotrope / odorant
  • Le marasme des Oréades
  • Le collybie à pied velouté
  • Le cortinaire remarquable
  • Le gomphide glutineux
  • La pholiote ridée
  • Le laccaire améthyste
  • La langue de bœuf
  • Le meunier
  • La pleurote du panicaut
  • La rose des prés
  • Le tricholome de la Saint-Georges

Quand la récolte est terminée, le vrai travail commence. Si vous n’êtes pas sûr de l’un des champignons que vous avez ramassé, ou que vous avez la moindre question, demandez à un pharmacien mycologue de vous aider à déterminer le genre de champignon.

Après la récolte : les précautions d’usage

Vous avez récolté vos champignons, mais vous vous demander comment les consommer et/ou les conserver ?

Pour consommer les champignons frais, il faut les manger juste après la cueillette ! Commencez par les trier et éliminer les douteux – à faire si possible directement au moment de la cueillette pour favoriser l’écosystème. Utilisez ensuite une brosse ou un chiffon mouillé afin d’enlever la terre, les brindilles et autres « saletés ». Dans tous les cas, ne les lavez pas à grande eau, cela ne sert qu’à réduire leur gout et leur tenue en cuisson.

champignon comestible de France
La morille

 

Poêlés, en omelette ou grillés, les champignons accompagnent tous vos mets, pour le bonheur de tous. Pour ceux qui souhaitent les conserver et les déguster plus tard dans l’année, il est possible de les sécher, de les conserver en bocaux ou encore dans l’huile.

Le séchage s’effectue au grand air – mais il est possible de les sécher au dessus d’un poêle ou dans un four. Une fois séchés, il suffit de les réhydrater pour les cuisiner.

Pour la mise en bocaux, ébouillantez les champignons dans de l’eau salée pendant 5 minutes, égouttez-les puis séchez-les correctement. Enfin, stérilisez les bocaux à 100° C pendant 1h30, toujours dans de l’eau salée.

Pour la mise en bocaux à l’huile, effectuez le même processus en versant de l’huile chaude sur les champignons. Ajoutez des aromates, comme bon vous semble. C’est prêt.

Bonne récolte et bon appétit !

19 juin 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..