Jardins du Monde #12 le jardin exotique

Le jardin exotique est lié aux grandes explorations et à la passion pour l’étranger, qu’il s’agisse de voyages, d’art ou de la création de jardins uniques. Mais un jardin exotique, c’est quoi au juste ?

L’histoire du jardin exotique

Après les grandes vagues d’exploration du monde au 15e siècle, le 18e siècle voit la société se passionner pour les voyages lointains. L’exotisme devient très en vogue et trouve ses modes d’expression dans la littérature (Les Mille et Une Nuits sont traduites en français, Bougainville raconte ses voyages et Montesquieu écrit ses Lettres Persanes), dans la peinture avec l’orientalisme (Ingres, Delacroix ou dans un autre style Le Douanier Rousseau) et dans les jardins. La découverte de nouveaux continents par les voyageurs mais aussi les botanistes, entraîne un véritable engouement pour les plantes dites exotiques. C’est ainsi que le jardin exotique fait son apparition dans la typologie des jardins du monde.

En France, les jardins exotiques s’installent en premier autour de la Méditerranée (Jardin exotique de Monaco, la Bambouseraie de Prafrance à Anduze, le jardin exotique Ephrussi de Rothschild etc.) puis se sont emparés du territoire, jusqu’en Bretagne (le Jardin exotique Georges Delaselle,le jardin de Roscoff ou encore le Jardin exotique du Kestelli).

Conçu pour être une réplique des paysages de ces contrées lointaines, le jardin exotique est une exposition de plantes aux couleurs, aux formes et aux besoins très différents de ce que l’on connaît à l’époque. Le concept d’exotisme est assez fourre-tout et dans le cadre d’un jardin, les règles sont loin d’être rigides. Il existe pourtant des caractéristiques propres au jardin exotique.

Quelles sont les caractéristiques du jardin exotique ?

On distingue deux ambiances de jardins exotiques : le jardin exotique tropical et le jardin exotique désertique. Dans la réalité, les jardiniers mélangent souvent des plantes des deux ambiances dans leur jardin. Bien évidemment, pour le mettre en place, il faut absolument prendre en compte les besoins des plantes comme l’ombrage, l’humidité ambiante, la résistance au froid etc. Pour réussir un jardin de ce type, il vous faut vous plier à deux contraintes : les températures et le taux d’humidité.

Les cactées font partie des indispensables dans le jardin exotique

Les plantes exotiques n’aiment pas le froid

Beaucoup de plantes exotiques sont peu résistantes au gel, dans ce cas, il faut envisager de les garder en pot afin de pouvoir les mettre à l’abri durant l’hiver. Vous aurez plus de chances de réussir votre jardin exotique si vous bénéficiez d’un climat aux températures hivernales douces.

Cependant, nombre de plantes se sont bien acclimatées à notre climat français ; on en retrouve certaines installées jusque dans la région parisienne : le kiwi, les cordylines, les echiums etc.

  • Abritez le jardin des vents froids dominants avec une haie
  • Plantez à la bonne exposition, c’est-à-dire au sud ou sud-ouest

Le jardin exotique a besoin d’humidité

L’humidité de l’air et celle du sol sont à surveiller de près. Dans le cas d’un jardin exotique tropical, l’humidité est la clé pour obtenir une végétation luxuriante. Pour le jardin exotique désertique, le drainage de la terre est le facteur le plus important.

  • Apportez une terre riche aux plantes
  • Améliorez le drainage de la terre pour éviter la stagnation de l’eau au pied des plantes
  • Si la terre est lourde, plantez sur des buttes
1 août 2019

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..