Jardins du Monde #10 le jardin italien

Retour en Europe pour notre 10e épisode des Jardins du Monde : le jardin italien. Intimement liée à la peinture de la Renaissance, cette typologie de jardin s’appuie sur les codes médiévaux tout en prenant en compte l’environnement immédiat du jardin.

L’histoire du jardin italien

Né durant la Renaissance italienne, le jardin éponyme reprend les codes de l’époque médiévale mais s’inscrit dans des espaces plus vastes. Ces jardins se concentrent dans la région de Florence, sur les bords de la rivière Arno et signent le début d’une nouvelle époque en Italie et dans l’Europe toute entière : les esprits s’ouvrent de plus en plus aux arts comme la peinture, la philosophie et la littérature ainsi qu’aux sciences en général et les mécènes financent allègrement les nouvelles créations de jardin.

oleomac jardin italien vert

Finalement, les codes des jardins médiévaux se mêlent à ceux des jardins de la Rome antique et prennent leur place définitive au sein de la maison. Ils deviennent une pièce à vivre, aussi importante que la cuisine. André Le Nôtre, entre autres, s’en inspirera pour créer un nouveau genre : le jardin à la française. Cette typologie sera aussi reprise dans la création des jardins urbains.

Le jardin italien en 8 caractéristiques

La géométrie et la symétrie des éléments sont à la base de ce jardin. Il est majoritairement un jardin d’eau, avec peu de fleurs de couleurs. Le jardin italien s’affranchit des enclos et des murs d’enceinte de l’époque médiévale et s’ouvre sur les grands espaces de la campagne florentine.

jaridn italien oleomac pergola
Les pergolas procurent une ombre bienvenue dans le jardin

Pour résumer le jardin italien, voici 8 caractéristiques importantes à retenir :

  1. Des topiaires en veux-tu, en voilà : l’art topiaire joue un rôle primordial dans le jardin italien. En plus de renforcer la géométrie des espaces, les topiaires marquent les angles du jardin.
  2. Monochrome de vert et blanc-gris : le jardin italien est peu fleuri et comporte uniquement des touches de couleurs. On privilégie des monochromes de vert avec des végétaux au feuillage persistant et de blanc ou de gris avec les murs de pierre et les statues.
  3. Inscription dans l’environnement : les végétaux et les matériaux utilisés pour créer le jardin proviennent de sources locales afin de préserver la continuité du paysage.
  4. Des sculptures à perte de vue : inspirés de la Rome antique, les jardins se remplissent de statues – jusque dans les pièces d’eau – et des murs de pierre blanche.
  5. Jeux d’eau et de miroir, entre ciel et terre : l’eau est l’élément indispensable dans le jardin italien. On y trouve des bassins, des fontaines, des cascades, des vasques dont l’eau reflète les végétaux et le ciel pour apporter une dimension nouvelle au jardin.
  6. Des terrasses et des allées géométriques : le jardin italien est souvent en pente, sur les bords du lac Majeur ou de l’Arno. Les jardiniers créent des terrasses pour donner encore plus de grandeur au jardin par des jeux de perspectives. L’ouverture sur l’horizon est primordiale.
  7. Arbustes et pots de terre cuite : parmi les végétaux présents dans le jardin italien, on trouve les agrumes que l’on dispose dans de grands pots de terre cuite, des bégonias et des hortensias, des lauriers roses en pergolas, des cyprès, de la sauge et des bougainvilliers etc.
  8. La taille des éléments : les parterres végétaux sont strictement délimités par des haies de buis ou des topiaires, des arbustes bien taillés, des allées de cyprès
oleomac jardin italien arcades

 

6 mars 2019

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..