Jardin du monde #11 le jardin de montagne

Pour l’épisode #11 de notre voyage autour du monde des jardins, nous partons à la découverte du jardin de montagne. Quelles sont les conditions pour bien l’aménager ?

Les contraintes liées au jardin de montagne

La montagne est un environnement qui comporte de nombreuses contraintes pour le jardinier. Un jardin de montagne, aussi appelé jardin d’altitude, est l’une des formes les plus anciennes de jardin, et sûrement l’une des plus contraignante. La période d’activité est réduite de mai à octobre, où le jardinier doit s’occuper des plantations, mais il doit aussi veiller à protéger les plantations. Les opérations d’hivernage sont aussi plus importantes que sous un autre climat.

La France possède de nombreuses zones montagneuses :

  • les Alpes
  • les Pyrénées
  • le Jura
  • le Massif central
  • les Vosges

Deux éléments sont particulièrement contraignants pour la création et l’aménagement d’un jardin de montagne :

  1. La pente naturelle de la montagne, donc du jardin : soit vous la respectez en l’utilisant telle quelle, soit vous la maîtrisez en créant des terrasses planes, des talus et des rocailles.
  2. Les conditions climatiques telles que le froid, le vent, la neige, les changements de températures qui peuvent être extrêmes entre le jour et la nuit, les hivers rigoureux où la neige prend le dessus, les gelées tardives de printemps qui sont plus importantes que dans n’importe quelle autre zone

Les végétaux de la montagne

À cause du climat rude de la montagne, la liste des végétaux que vous pouvez utiliser pour l’aménager est à la fois restreinte et spécifique. Il faut installer des arbres et plantes qui supportent tout particulièrement les conditions climatiques et les contraintes du relief.

Que vous souhaitiez créer un jardin d’ornement ou un potager, il vous faut choisir des plantes adaptées au climat montagnard :

  • Les arbres et les arbustes : les conifères sont les arbres de choix à installer dans le jardin de montagne, de même que le bouleau, le frêne, l’érable, le tremble et le noisetier ; côté arbustes, le choix est relativement vaste avec le cornouiller, le rhododendron, le genêt, le houx etc. ;
  • Les vivaces : millepertuis, pervenche, arnica, centaurée, digitale, pavot, sédum ;
  • Les annuelles : il n’y a pas réellement de restriction sur les annuelles, vous pouvez installer à peu près toutes ces plantes, par exemple, les œillets et roses d’Inde, cosmos, capucines, même des tournesols ;
  • Les rosiers : faites-vous plaisir avec les rosiers dans votre jardin de montagne. La plupart d’entre eux sont bien adaptés au climat montagnard. C’est le cas des rosiers “rugosa“, des rosiers anciens comme “alba “, “galliques“ et “moussus“, des grimpants (“American Pillar“, “La Vanoise“, etc) et des couvre-sols (“Canicule“, “Emera“, “The Fairy“ etc. ;
  • Les légumes du potager : choisissez des variétés rustiques ; radis, betteraves, oignons et échalotes, navets, poireaux, choux, épinards, haricots et fèves.
22 mai 2019

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..