Focus sur la taille de restauration des végétaux

Les vieux arbres, les arbres délaissés ou encore endommagés suite à une tempête ou une grosse période de gel ont besoin d’être restaurés. Ainsi vous pouvez leur redonner une forme, de la vitalité et retrouver des récoltes de fruits satisfaisantes avec une taille de restauration.

À chaque arbuste sa taille de restauration

On différencie les arbustes à feuillage persistant des arbustes à feuillage caduc.

  • Les arbustes persistants : laurier, aucuba, fusain…
  • Les arbustes caducs : lilas, forsythia, seringat…

La taille de restauration s’effectue au début du mois de mars juste avant que les végétaux ne reprennent leur croissance. Supprimez au ras du sol les branches mortes et endommagées. Dans le courant du mois de mars (suivant le dernier gel), rabattez toutes les branches à 50-60 cm du sol. Ainsi, durant toute la saison, les nouvelles pousses auront de la place et se développeront sainement sur des arbustes régénérés.

Pour les arbustes à feuillage caduc, il faut impérativement débuter l’opération au début du mois de mars. C’est la reprise du printemps, il faut profiter de la montée de sève des arbustes : la taille de restauration permet d’obtenir un grand nombre de nouvelles pousses. Là encore, supprimez les branches mortes au ras du sol puis coupez toutes les branches à 60-80 cm du sol. Vous aurez sûrement besoin de couper des branches en pleine floraison.

pomme rouge verger arbre
La taille de restauration des arbres fruitiers permet de revitaliser les arbres pour obtenir de bonnes récoltes de fruits

Restaurer la vitalité des arbres fruitiers

Les arbres peuvent être considérablement touchés lors d’une tempête ou d’un gros gel ou tout simplement une longue période d’abandon. La taille de restauration permet de redonner une forme à l’arbre en renforçant certaines branches : les charpentières. À noter : la taille de restauration se pratique sur les arbres fruitiers devenus improductifs afin de les dynamiser.

Cette taille se pratique au mois de novembre. Réduisez les branches charpentières de moitié et supprimez les branches inutiles ou gênantes (mal placées, se croisant, branches mortes…). Il s’agit ensuite de suivre l’arbre : de nouvelles pousses de branches vont apparaître, il faut les éclaircir et sélectionner les rameaux les plus vigoureux et/ou les mieux placés. Cette sélection permet de redonner une forme à l’arbre. À l’automne suivant, vous n’aurez plus qu’à sélectionner définitivement les branches charpentières qui structurent l’arbre.

1 novembre 2016

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..