En septembre, plantons des bambous !

Le bambou apporte au jardin une touche d’esthétique fabuleuse ; son port, son feuillage et ses multiples variétés en font un végétal de choix. Attention cependant, les bambous sont parfois très envahissants.

Une histoire de bambou

Le bambou s’est répandu dans le monde par la Route de la Soie mais la première mention d’une bambouseraie – comme la Bambouseraie de Prafrance – remonte à Aristote. En Europe, on doit à Eugène Mazel, négociant cévenol passionné de plantes tropicales, la création de la bambouseraie la plus célèbre d’Europe.

On distingue trois tribus de bambous :

  • Olyreae – bambous herbacés originaires des régions tropicales d’Amérique latine
  • Arundinarieae – bambous des régions tempérées
  • Bambusea – bambous des régions tropicales et subtropicales

À noter : la tribu se situe dans la classification botanique entre la famille et le genre.

Petit tour du monde des bambous en photos :

Conseils de culture des bambous

La fin de l’été et le début de l’automne sont les périodes propices à la plantation des bambous. Cependant, vous pouvez les installer au début du printemps sans problème.

En début de vie, le bambou a des besoins en eau importants, cela définira sa bonne reprise. Le bambou aime une terre bien drainée, humide en été mais sèche en hiver.

Suivant la variété, les bambous sont rustiques et résistants au froid parfois jusqu’à -25°C et s’acclimatent à toutes les régions.

La floraison des bambous est aléatoire ; elle peut être annuelle, sporadique ou périodique. La floraison périodique est incroyable : c’est une phénomène naturel qui fait fleurir les bambous ligneux en masse et simultanément – de par le monde entier ! Elle est traditionnellement considérée comme une malédiction en Asie.

Les étapes de la plantation des bambous

  • Pour une plantation en pleine terre, commencez par préparer l’emplacement en enrichissant le sol et en l’ameublissant. Creusez un trou une fois et demi plus haut et plus profond que le conteneur.
  • Faites tremper les racines dans l’eau avant de l’installer – lorsqu’il n’y a plus de bulles remontant des racines – et apportez de l’engrais comme de la corne broyée au besoin.
  • Installez la motte de bambou et arrosez copieusement. Vous pouvez installer un paillage aux pieds des bambous – par la suite, la perte des feuilles des bambous constitue le paillage naturel pour les bambous.

La barrière anti-rhizomes

Les bambous ont la terrible réputation – non usurpée – d’être envahissant. Avant d’en installer dans le jardin, vérifiez s’ils sont traçants (la croissance se fait horizontalement) ou cespiteux (la croissance se fait en touffes serrées). Attention : il existe des bambous cespiteux traçants et non-traçants !

On installe une barrière anti-rhizomes pour les bambous traçants, c’est le seul moyen de limiter leur prolifération.

Pour être efficace, la barrière doit être installée légèrement inclinée (15°) et sur une profondeur de 60 cm à 1m. Les racines vont alors pousser en remontant ! À noter : le système racinaire des bambous tourne toujours dans le sens des aiguilles d’une montre.

Les jeunes pousses de bambou sont appelées turions

Maladies et ravageurs connus

Les bambous sont des végétaux résistants. Quelques ravageurs peuvent les attaquer comme :

Retrouvez la fiche téléchargeable pour bien cultiver vos bambous !

Ou la fiche consultable ici même :

20 septembre 2019

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..