En photo : réussir ses semis

Retour sur le semis en intérieur

Les 3 conditions pour réussir ses semis : humidité, chaleur et lumière constante durant la germination. Si vous respectez ces trois règles, tout devrait bien se passer !

La bonne période : en général de la fin de l’hiver jusqu’à la fin du printemps, pour les plantes potagères et les annuelles frileuses. On commence les semis en intérieur durant l’hiver, ainsi on peut prendre un peu d’avance sur la saison et avoir des plants prêts à être installé dès le début du printemps.

Le bonne terre : on trouve en jardinerie des mélanges tout-prêt pour les semis. Il est composé de terreau, de terre argileuse, de sable et de tourbe, donc des fibres et des éléments fins pour aider les graines à se mettre en place et à développer leur réseau de racines.

Le matériel nécessaire

Réaliser soi-même ses semis ne demande que peu de matériel. Le plus important est d’avoir sous la main un bon terreau – que vous pouvez acheter ou faire vous-même suivant vos besoins.

Astuce : mélanger un petit peu de terre de votre potager avec le terreau, pour habituer vos plantes à leur futur environnement.

terreau semis oleomac

Il vous faut ensuite choisir vos contenants – là encore, tout dépend des plantes que vous semez : en godet, en terrine ou caissette, en plaque alvéolée, en pot, en jardinière ou tout autre contenant de récupération comme les pots de yaourt en verre, les rouleaux de papier toilette etc. Dans cet exemple, nous semons des carottes et de la roquette ; pour cela, nous avons choisi des petits pots individuels pour plus de facilité lors du repiquage des plants au potager.

Enfin, munissez-vous de :

  • Une petite pelle pour le terreau
  • Des graviers ou des billes d’argile pour le lit de drainage au fond des pots
  • De l’eau pour arroser les semis
  • Des étiquettes pour marquer vos pots – on n’y pense pas toujours au début mais cela devient vite compliqué de s’y retrouver sans les étiquettes !

Réussir ses semis, étape par étape

Nous allons réaliser des semis de carottes et de roquette pour le potager.

Étape 1 : réunir son matériel

Nous utilisons 7 petits pots (7×7) pour la roquette et 6 pots un peu plus grands (8×8) pour les carottes.

matériel semis oleomac

L’idéal est d’avoir tout son matériel à portée de main, ainsi vous ne perdez pas de temps à faire des aller-retour ou pire, de faire un mauvais geste et d’envoyer par terre vos semis en préparation.

Étape 2 : le lit de drainage

Commencez par constituer le lit de drainage de vos semis en plaçant soit des graviers, soit des billes d’argile au fond du pot. Il n’est pas nécessaire d’en mettre beaucoup, juste une fine couche est suffisante. Puis, recouvrez de terreau jusqu’aux ¾.

Étape 3 : planter les graines

Déposez en surface quelques graines – n’en mettez pas trop, car trop de compétition dans un si petit espace risque d’affaiblir vos futurs semis. Recouvrez enfin les graines d’une fine couche de terreau.

graines oleomac

Étape 4 : l’arrosage

Arrosez généreusement vos semis et faites en sorte qu’ils soient toujours humides, sans les détremper pour éviter la fonte des semis.

semis oleomacRéussir ses semis dépend surtout des trois premières règles énoncées : humidité, chaleur et luminosité constante pendant la germination. À vous de jouer !

 

23 avril 2019

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..