En décembre, cueillez des pissenlits !

Le pissenlit est une plante des champs que l’on peut récolter tout au long de l’année et dont toutes les parties sont utilisables. Au potager, on le cultive plutôt comme une annuelle, tandis qu’à l’état sauvage, le pissenlit est une vivace. Pour tout savoir sur les pissenlits, suivez le guide.

Un pissenlit historique

C’est au 16e siècle que le pissenlit voit sa réputation de « pisse-au-lit » devenir populaire. La plante collecte alors de nombreux surnoms, parmi lesquels ‘dent de lion’, ‘laitue de chien’, ‘couronne de moine’, ‘salade de taupe’ ou encore ‘salade de Chine’. Puis au 19e siècle, les horticulteurs développent des variétés améliorées, que l’on cultive encore aujourd’hui dans nos potagers.

Le pissenlit est largement utilisé en phytothérapie :

  • C’est un tonique pour stimuler les fonctions digestives et biliaires
  • Les feuilles de début de printemps sont dépuratives et laxatives et elles favorisent l’élimination des toxines de l’organisme
  • La racine s’emploie comme dépuratif tonique doux : calcul biliaire, jaunisse, inflammation articulaire, eczéma et acné etc…
  • La sève blanche des tiges et des racines peut s’appliquer directement sur les verrues etc…

Conseils de culture

Le pissenlit est une plante indicatrice d’un sol riche en azote. Il contribue à ameublir la terre, améliorer la structure et le drainage du sol et il apporte en surface des éléments nutritifs : c’est un excellent purin naturel. C’est aussi une plante mellifère qui attire les abeilles, il dégage de l’éthylène qui accélère le murissement des fruits, comme les tomates. Enfin, le pissenlit est riche en fer, sodium, zinc, potasse et phosphore ! Attention, le pissenlit épuise le sol rapidement ; il est nécessaire d’établir une rotation de cultures sur au moins 3 ans.

Blanchir les pissenlits

Pour les espèces améliorées du potager, on blanchit les feuilles à l’automne afin de les rendre moins amères, comme pour les endives.

Il existe 3 techniques pour blanchir le pissenlit :

  1. Recouvrez les plantes d’une couche de paille, puis d’une bâche noire. Après 1 mois, la récolte des feuilles peut commencer.
  2. Coupez les feuilles à 2 cm du collet de la plante, puis recouvrez d’une couche de terre. La récolte commence lorsque les feuilles émergent de la butte de terre. C’est la technique de Montmagny.
  3. Déterrez les plantes et laissez sécher les racines à l’air libre et à l’ombre ; coupez les feuilles à 2 cm du collet et égalisez les racines ; placez les racines à la verticale dans une caisse en bois avec un peu de sable. Récoltez au fur et à mesure que les feuilles apparaissent.

Les récoltes du pissenlit

On peut récolter toutes les parties de la plante ou la plante entière, suivant les besoins.

  • La cueillette des feuilles à déguster crues se fait au printemps, avant l’apparition des fleurs ; sinon à cuire, vous pouvez récolter tout au long de l’année.
  • De avril à septembre, la récolte des fleurs commence.
  • Les racines se récoltent au printemps ou à l’automne, hors périodes de gel et de floraison.
  • Les pissenlits mis à blanchir en caisse dans la cave peuvent être récoltés tout au long de l’année.

Maladies et ravageurs connus

Le pissenlit est une plante résistante aux maladies, cependant il est sensible à l’oïdium. En prévention, plantez vos pissenlits dans un endroit ensoleillé plutôt qu’à l’ombre. En cas d’attaque, éliminez les feuilles contaminées ; de nouvelles feuilles saines pousseront.

Retrouvez la fiche téléchargeable pour bien cultiver vos pissenlits !

Ou la fiche consultable ici même :

3 décembre 2019

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..