GST 250 OM situation arbre

Élaguer ses arbres : conseils pratiques

L’élagage des arbres sert à débarrasser l’arbre de ses branches superflues. Mais avant de commencer cette opération délicate, il est nécessaire de prendre des précautions et de connaître la législation.

En quoi consiste l’élagage ?

C’est une opération de taille des arbres qui consiste à couper certaines branches de l’arbre ; soit parce qu’elles sont mortes ou cassées, soit parce qu’elles déséquilibrent l’arbre, ou encore si l’on envisage de l’abattre. L’élagage permet de :

  1. Maintenir la forme de l’arbre et sa structure
  2. Respecter la loi – détails plus bas dans l’article
  3. Contenir un arbre à forte croissance
  4. Assurer le développement équilibré de l’arbre

Choisir la bonne période pour élaguer

On peut élaguer tout au long de l’année, cependant deux périodes sont privilégiées : la fin de l’hiver ou pendant la période de végétation. Il existe des avantages et des inconvénients pour chaque période, à vous de sélectionner la période la plus adaptée à vos plantations.

Élaguer à la fin de l’hiver : la taille en sec

Juste avant le redémarrage de la végétation, à la fin de l’hiver, l’arbre est en repos végétatif. Il est assez fort pour résister à la taille et son écorce risque moins de se déchirer. Pour les espèces d’arbres caduques, l’ultime avantage est l’absence de feuilles : l’élagage est plus facile à réaliser. Cependant, il faut « repasser » au printemps car les gourmands et les rejets ont tendance à se développer fortement sur la coupe.

Le principal inconvénient de l’élagage en hiver est l’impossibilité pour l’arbre de guérir de ses plaies. Elles restent « à vif » jusqu’au printemps suivant, ce qui peut engendrer des maladies et des champignons.

Élaguer en période de végétation : la taille en vert

Pour contourner ce problème, on peut réaliser l’élagage durant la période de végétation : dès que les feuilles sont formées jusqu’à la fin du mois d’août. C’est ce que l’on appelle la « taille en vert ». Élaguer à cette période permet d’assurer une cicatrisation rapide des plaies de taille. Elle limite aussi le nombre de gourmands et de rejets. Cette taille est courante pour les arbres et arbustes structurés comme les topiaires par exemple. Enfin, les bois morts dans l’arbre sont facilement identifiables !

La taille en vert présente aussi quelques inconvénients : la masse de feuilles vertes double voire triple le volume de branches à élaguer et évacuer ; l’élagage des branches doit être léger car l’arbre est en pleine végétation : on se contente d’alléger les nouvelles pousses.

Il faut à tout prix éviter d’élaguer les arbres pendant de grandes chaleurs : durant cette période, les végétaux sont très stressés à cause du manque d’eau. Créer des plaies de taille à ce moment augmente le risque de déshydratation et de brûlures.

La GST 250 d’Oleo-Mac est parfaite pour une taille en vert

La législation

Il va de soi que chaque propriétaire de jardin peut y planter ce que bon lui semble. Cependant, quelques règles s’appliquent pour les limites de propriété et les distances de plantation. Tout propriétaire est tenu par la loi de couper les branches des arbres qui dépassent de sa propriété.

Distances de plantation à respecter avec la propriété voisine :

  • Les végétaux jusqu’à 2 mètres de hauteur doivent être plantés au minimum à 50 centimètres de la limite séparative de la propriété voisine.
  • Les végétaux de plus de 2 mètres de hauteur, quant à eux, doivent être placés au moins à 2 mètres de la limite.

La législation est tirée des articles 671 à 673 du Code civil.

Pour terminer, il est bon de le redire, la loi interdit aussi l’utilisation d’engins de jardinage le samedi avant 8h30, entre 12h00 et 15h00 et après 19h00, et le dimanche avant 10h00 – sauf arrêtés municipaux locaux.

GST 250 OM situation arbre
20 novembre 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..