Des pommes tatouées pour croquer original !

Le marquage des fruits : bref historique

La technique du marquage des fruits est très ancienne. On trouve sa première mention dans le Kitabb al fallah – le livre de l’agriculture de l’agronome arabo-andalou Ibn Al’Awwam (de son nom complet Abou Zakaria Yahia Ibn Mohammed Abou Ahmed Ibn al-Awam al-Ichbili al-Andaloussi).

Oubliée durant de longues décennies, la technique refait surface (en même temps que le traité) sous Louis XIV, qui ne mangeait que des fruits hors du commun des mortels marqués à son effigie, puis au XIXème et XXème siècle durant les expositions universelles.

Une technique qui s’est très bien exportée au Japon où les fruits marqués sont offert comme présents chargés de symbolique voire d’offrande aux dieux.  La culture du pommier a débutée au Japon en 1871 dans la région d’Hirosaki où les fruits étaient ensachés pour les protéger des insectes et améliorer leur coloration. Sous l’impulsion de Hakuo Iwasaki dans les années 60, le marquage des pommes prend de l’ampleur même s’il reste u art délicat aux résultats aléatoires.

Plus récemment, des pommes marquées dans les jardins fruitiers de Laquenexy ont été offertes pour la réunion de clôture de l’année internationale pour la Biodiversité à Nagoya et en 2011, aux chefs d’État présents à l’Assemblée générale de l’ONU.
Une technique tendance, réalisable facilement à la maison et surtout parfaite pour les jardins pédagogiques : une pratique à développer avec les enfants !

Plus récemment, des pommes marquées dans les jardins fruitiers de Laquenexy ont été offertes pour la réunion de clôture de l’année internationale pour la Biodiversité à Nagoya et en 2011, aux chefs d’État présents à l’Assemblée générale de l’ONU.

Une technique tendance, réalisable facilement à la maison et surtout parfaite pour les jardins pédagogiques : une pratique à développer avec les enfants !

Photos : Jardins Fruitiers de Laquenexy, Site Moselle Passion, Département Moselle

Le marquage des fruits : mode d’emploi

Il vous faudra réaliser cette technique sur un pommier aux fruits bien rouges. Sélectionnez donc des pommiers dont les fruits ont une peau fine et délicate, se colorant facilement (variétés à favoriser : Grand Alexandre, Calville Blanc d’hiver, Api rose, Gros Api, Calville St-Sauveur, Transparente de Croncels ou Rambour d’Amérique). Vous obtiendrez dès lors un marquage bien prononcé : en mûrissant, le fruit va se colorer excepté sous le pochoir collé, révélant son motif. À noter : le marquage est aussi réalisable sur des pêches et certaines variétés de poires.

1ère étape :

L’ensachage. En juin/juillet, après l’éclaircissage, sélectionner les pommes les plus exposés au soleil et enfermez-les dans des sachets opaques pour les couper totalement de la lumière du soleil.

pommes marquees ensachage
L’ensachage des pommes, dès le mois de juin Photo : Jardins Fruitiers de Laquenexy, Site Moselle Passion, Département Moselle

2ème étape :

L’attente. Laissez les fruits dans les sachets pendant toute la période de croissance du fruit. Ainsi, le fruit ne sera pas coloré mais arrivera bien à maturité.

3ème étape :

L’adaptation. À partir de septembre, un mois environ avant la récolte des pommes, retirez progressivement le sachet : veillez à ré-acclimater les fruits à la lumière du soleil progressivement en fendant le sachet. Laissez le sachet fendu pendant 1 à 2 semaines, suivant votre degré de patience !

4ème étape :

Le pochoir. Laissez courir votre imagination pour créer le motif de votre choix en pochoir. Pensez à utiliser un papier opaque et souple pour que le pochoir prenne bien la forme du fruit sans laisser passer la lumière. Appliquez de la gélatine alimentaire sur le fruit puis collez tout simplement le pochoir. À noter, la partie cachée du fruit sera claire lorsque vous retirerez le pochoir.

pommes marquees
Appliquez le pochoir sur la pomme avec de la gélatine alimentaire Photo : Jardins Fruitiers de Laquenexy, Site Moselle Passion, Département Moselle

5ème étape :

La récolte. Laissez vos fruits avec le pochoir sur l’arbre pendant quelques semaines (2 à 4 semaines). Récoltez vos fruits et retirez le pochoir avant la conservation ou la consommation.

Et voici quelques exemples et précisions sur cette technique, en vidéo ! Lancez-vous et partagez vos créations, nous attendons vos retours.


Les pommes marquées par arixaran

 

23 juin 2015

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..