Choisir sa tronçonneuse : 4 points à analyser

Pour une raison ou pour une autre, vous allez utiliser une tronçonneuse : une tempête a cassé les branches de vos arbres, vous vous préparez à couper le bois de chauffage et pour la cheminée, les basses branches de vos arbres vous empêchent de bien tondre… Bien choisir votre tronçonneuse vous permettra de travailler dans de bonnes conditions, en sécurité et avec efficacité.

Choisir sa tronçonneuse

Le choix de tronçonneuse est varié et elles possèdent de nombreuses options, alors laquelle est faite pour vous ? Nous avons sélectionné 4 points à considérer pour faire le bon choix de votre matériel.

  1. L’importance des travaux : couper son bois de chauffage et abattre un arbre ne sont pas des travaux de la même importance. Aussi, il faut veiller à bien sélectionner votre matériel pour que ses performances soient raccord avec les travaux à réaliser. Cependant, gardez à l’esprit que si la tâche vous semble au-delà de vos compétences, des professionnels sont à même de vous aider.
  1. Le type de travaux à réaliser : voulez-vous élaguer un arbre, l’abattre, ébrancher ses basses branches ? Pour chaque utilisation vous trouverez un modèle spécifique. Des petits travaux domestiques aux opérations d’abattage, il existe des tronçonneuses pour tous les types de travaux, chacune possédant ses capacités propres et offrant de bonnes performances. Pour les travaux d’élagage, la longueur du guide est à prendre en compte : plus c’est long, plus la tronçonneuse est difficile à manier mais est indispensable pour les gros travaux.

 

tronconneuse en situation securite
Bien choisir sa tronçonneuse est essentiel pour réaliser vos travaux.
N’oubliez pas de porter en plus les EPI nécessaire à votre sécurité : gants anti-coupure, pantalon de protection, casque de protection sonore, lunettes de protection…

 

  1. La fréquence d’utilisation : Vous n’aurez pas besoin du même type de tronçonneuse si vous utilisez votre tronçonneuse occasionnellement pour couper un peu de bois de chauffage, ou si vous êtes un bûcheron dans l’âme. Les petits travaux ponctuels que l’on effectue le dimanche nécessiteront du matériel facile à utiliser, avec un démarrage simple et une prise en main ergonomique. Si vous ne cherchez plus de prétexte pour sortir votre tronçonneuse, il vous faudra du matériel résistant à l’usure dans le temps qui supporte les travaux à répétitions. L’entretien et la maintenance de la tronçonneuse seront des points à examiner de près.
  1. Le type d’alimentation : électrique, à batterie ou thermique ? Voilà encore un choix à bien soupeser. Une alimentation électrique est parfaite pour une utilisation dans des zones habitées ou bien dans les espaces fermés de manière occasionnelle. Il n’y a pas de gaz d’échappement et les nuisances sonores sont très réduites : vos voisins vont vous apprécier. Une alimentation à batterie vous permettra de travailler de façon occasionnelle, dans des espaces reculés, avec ici aussi des nuisances sonores réduites pour une haute performance. Enfin, une alimentation thermique vous apportera de la puissance de travail pour effectuer les travaux les plus ardus.

Les « plus » Oleo-Mac

Les tronçonneuses Oleo-Mac, au-delà de leur variété et de leurs performances, offrent de nombreuses options et labels de qualité.

Easy-on :  EasyOn c’est un mécanisme à ressort au niveau du lanceur qui réduit l’effort à fournir pour démarrer le moteur.

Système Power sharp : vous n’aurez plus besoin d’affûter vos chaînes, c’est la tronçonneuse qui s’en charge.

Use friendlyUse friendly : ce logo vous permet de reconnaître le matériel dont le confort d’utilisation est optimisé pour en faciliter l’utilisation au maximum.

 

Il est très important de se poser les bonnes questions avant d’effectuer l’achat de sa tronçonneuse. Considérez les 4 points de cet article vous permettra de choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins et à votre jardin.

15 janvier 2016

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..