Le carré de semis au potager

Comme son nom l’indique, le carré de semis est l’emplacement dédié à la préparation des semis dans le potager. Vous pouvez y planter des graines qui pousseront sur place, ou bien les repiquer à leur place définitive lorsqu’ils seront de jeunes plants. Dans tous les cas, la qualité, la structure et la composition du sol sont essentiels : une étude rapide de votre sol vous permettra d’apporter un éventuel amendement à votre terre.

À chaque plante son semis

Suivant le type de plantes que vous voulez cultiver, la date et l’emplacement du semis sera différent. Pour plus de conseils pour réaliser vos semis, lisez notre article sur les semis du printemps.

  • Plantes exotiques : ces plantes sont à semer au chaud, idéalement à la fin de l’hiver – bananiers, palmiers, caféiers
  • Plantes annuelles semi-rustiques : elles craignent les gelées. Vous pouvez les semer de février à avril – bégonias, céleris, rose d’Inde, basilic
  • Plantes annuelles rustiques : vous pouvez les semer directement en place dans le carré de semis, de mars à juin – bleuet, carottes, haricots nains
  • Plantes bisannuelles : elles sont à semer en été pour un repiquage en automne et une floraison au printemps – pensées, myosotis, pâquerettes
  • Plantes vivaces rustiques : vous pouvez les semer de juin à automne – géranium, sauge
bac-potager-semis

Le carré de semis

Bien installé dans le potager en carré, le carré de semis est l’étape indispensable pour les plantations. Vous pouvez utiliser un ou plusieurs carrés pour planter vos semis, dont certains resteront en place, et d’autres seront transférés par ailleurs à leur place définitive. Une pouponnière de plantes en résumé !

Une terre à nourrir

L’idéal est d’apporter de la matière organique comme du compost ou du fumier à votre sol en automne. L’engrais aura ainsi le temps de se décomposer pendant l’hiver et de se mélanger à la terre. Une opération a effectué sur toute votre parcelle de potager !

Une terre à réchauffer

La terre c’est bien, mais une terre réchauffée, c’est mieux ! Les graines ont besoin de chaleur pour entamer leur germination. Suivant vos semis, vous pouvez couvrir votre terre au maximum pendant la période froide avec une bâche ou un paillage. Ainsi la température du sol va s’élever plus rapidement sur cette parcelle et vous pourrez commencer les semis en avance.

Le carré de semis

Une terre à ratisser et tamiser avant de semer

La réussite de la germination dépendra de l’aération de la terre : elle doit être composée de fines particules. Débarrassez-vous des cailloux et des racines, éventuellement avec un tamis, pour obtenir un terreau fin et granuleux.

Pour bien ratisser la terre, il faut qu’elle soit assez sèche :

  • Nivelez le sol avec un râteau en enlevant les cailloux et en cassant les mottes de terre. Égalisez les creux et les bosses pour avoir un parterre plat où le drainage de l’eau sera facilité.
  • Poussez et tirez le râteau en le maintenant légèrement incliné, puis de manière perpendiculaire afin d’obtenir une fine couche de terre arable.

Pour bien semer : tracez des sillons dans la terre à l’aide d’un cordeau et d’une binette.

  • Semis en terre sèche : arroser le fond des sillons avant de semer.
  • Semis en terre humide : disposez une fine couche de sable au fond du sillon pour drainer l’eau avant de semer.

Si vous avez des astuces, des exemples ou des interrogations, partagez-les en commentaire !

 

21 avril 2015

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..