papillon

Bien accueillir les auxiliaires du jardin : les recycleurs et les pollinisateurs

Après les insectes prédateurs, voyons les recycleurs et les pollinisateurs.

Les recycleurs

Les décomposeurs ou recycleurs transforment la matière organique composant le sol en humus.

  • La cétoine dorée : aussi appelée le « hanneton des roses », ce coléoptère est vert métallique, qui aime la chaleur et le soleil. Elle apparaît donc lorsque le printemps est bien installé et disparaît lorsque le froid arrive. Grande amatrice de compost, elle pond ses œufs dans les feuilles mortes et les résidus et épluchures de légumes : un régal pour ses larves qui recyclent la matière organique et participent à la fabrication de l’humus et à l’amélioration de votre compost.

Les clés d’un accueil réussi : installez tout simplement un bac à compost dans votre jardin et laissez-les faire !

  • Le grillon des bois : connu pour son chant par stridulation dès que la température s’élève, il est l’hôte particulier des jardins dotés de haies champêtres, de bosquets de buissons et d’arbres. Et sa nourriture préférée est la feuille morte !

Les clés d’un accueil réussi : vous n’aurez donc que peu de choses à faire pour bien l’accueillir, peut-être est-ce le moment de songer à installer une haie dans votre jardin ? Ils s’installent aussi dans les prairies d’herbes hautes. Autre alternative, faites quelques tas de feuilles mortes sous les arbustes pour leur fournir un nid douillet.

  • Les vers de terre : c’est le plus connus des recycleurs ! En creusant des galeries souterraines en forme de labyrinthe, ils améliorent les fonctions du sol (aération, hydratation, minéralisation, distribution des éléments fertilisants, etc.) et ainsi favorisent le bon développement des plantes.
ver de terre
Cet auxiliaire du jardin est un excellent recycleur !

Les pollinisateurs

Les pollinisateurs vont se charger d’aider la reproduction des végétaux.

  • L’abeille domestique : on ne présente plus la championne de la pollinisation ! Elle gère à elle seule la quasi totalité de la fertilisation des plantes à fleurs. Souvent, elle s’éveille en fin d’hiver, lorsque le jardin n’est pas encore fleurit.

Les clés d’un accueil réussi : alors pour bien les accueillir, installez des vivaces et des arbustes à floraison précoce. À savoir : il existe de nombreuses espèces d’abeilles : certaines vivent en colonie avec une reine, d’autres sont solitaires – comme l’osmie – et se construisent un nid dans des tiges de plantes, du bois mort, et même des coquilles d’escargot vides. Coupez des tiges creuses (bambou, carotte sauvage, fenouil ou encore céleri vivace etc.) en morceaux et bouchez une extrémité avec de l’argile ou de la boue. Faites ensuite un fagot et c’est réussi !

hotel a insecte
L’hôtel à insecte permet d’accueillir un grand nombre d’insectes prédateurs, recycleurs ou pollinisateurs !

 

  • Le syrphe : il ressemble à guêpe. Il vole comme une guêpe – mise à part le vol en sur-place. Mais ce n’est pas guêpe : c’est une mouche ! L’adulte butine et pollinise dès les premiers beaux jours du printemps. La larve se délecte des pucerons. C’est donc un insecte prédateur et pollinisateur, suivant son âge. Plus il y a de pollen, plus ils pondent d’œufs !

Les clés d’un accueil réussi : comme pour les abeilles, il faut des fleurs en fin d’hiver et jusqu’en automne. Le « plus » de leur accueil est de couvrir la terre en laissant le plus de débris végétaux possible : vous pouvez définir certains endroits du jardin pour aménager ces espaces.

  • Le bourdon terrestre : aussi appelé « cul blanc », je vous laisse deviner pourquoi. Première chose à savoir, sans les bourdons terrestres, votre production potagère risque de chuter ! Une colonie peut comporter de 400 à 500 spécimens qui se baladent entre les fleurs des framboisiers, des fraisiers, des plantes de tomates, d’aubergine et de pois, mais aussi des fleurs sauvages, et des massifs. Le bourdon travaille dur et plus longtemps que l’abeille.

Les clés d’un accueil réussi : pour bien les accueillir, il s’agit encore ici de leur fournir des fleurs à polliniser en abondance, spécialement à la sortie de l’hiver, mais aussi durant l’hiver : car la reine hiverne et sors en hiver pour butiner. Installez des plantes comme l’arbousier et le laurier-tin.

Pour conclure notre saga des animaux auxiliaires du jardin, retrouvez prochainement notre article sur les petits animaux comme le hérisson et les oiseaux !

15 décembre 2015

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..