L’alternance des arbres fruitiers

L’alternance est un phénomène qui touche certains arbres fruitiers : la récolte de fruit est abondante une année… l’année suivante, la récolte est maigre, et ainsi de suite. Les arbres fruitiers qui subissent le phénomène d’alternance font le plus souvent partie des fruitiers à pépins, comme les pommiers et les poiriers. L’alternance touche aussi des fruitiers à noyaux comme les pruniers, les oliviers et occasionnellement les agrumes.

Comprendre l’alternance des arbres fruitiers

Si les gelées printanières ont un impact parfois non négligeable sur la qualité et la quantité des récoltes, ce n’est pas la raison du phénomène d’alternance. Ce qui importe, ce sont les bourgeons que produisent les arbres fruitiers au printemps précédent la récolte. Si votre récolte de fruits est maigre, c’est que les bourgeons étaient peu nombreux au printemps; inversement, lorsque vous obtenez une récolte abondante, les arbres portaient beaucoup de bourgeons. pear-2318979_1280

Le printemps voit les bourgeons apparaître, mais c’est durant l’été que s’opère leur différenciation : certains sont des bourgeons reproductifs et portent des fleurs, les autres sont végétatifs (feuilles et tige). Ce phénomène est appelé la fluctuation interannuelle du nombre de fleurs. On retrouve donc sur les arbres fruitiers les futurs bourgeons (fleurs de l’année suivante) en même temps que les fruits de l’année !

Fleurs et fruits se disputent les nutriments que procure l’arbre et, en général, les fruits gagnent cette bataille, empêchant les bourgeons floraux de se développer. Ainsi, l’année suivante, peu de fleurs apparaissent et la récolte de fruits est maigre. De plus, les graines (pépins ou noyaux) des fruits produisent une hormone –gibbérelline – qui inhibe le développement des bourgeons floraux au profit des fruits. Ce phénomène s’appelle l’alternance des fruitiers. plums-1639180_1280

Comment limiter le phénomène ?

Si on ne peut éliminer le phénomène, il est possible de le limiter :

  1. Réduire le nombre de fruits par un éclaircissage : dans une année de récolte abondante, pratiquez un éclaircissage des arbres fruitiers en supprimant l’excès de fruits. Ainsi, vous limitez la production des hormones des fruits et leur effet inhibiteur sur la formation des fleurs de l’année suivante. C’est la meilleure méthode pour régulariser les récoltes.
  2. Optimiser la fécondation des bourgeons de fruits : installez non loin de votre verger des plantes mellifères pour augmenter la pollinisation des fleurs de vos arbres fruitiers.
  3. Choisir des variétés faiblement sujettes à l’alternance : certaines variétés d’arbres fruitiers sont connus pour être moins sensibles au phénomène d’alternance. N’hésitez pas à poser la question à votre pépiniériste !

 

 

 

 

28 mars 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..