À la découverte des fabriques de jardin


Il vous est sûrement arrivé, au détour d’une balade dans un parc de château, dans un jardin public ou l’enclos boisé d’une maison particulière, de voir ces constructions, tantôt bizarres, tantôt empruntées à un autre temps, un autre lieu. Ces constructions s’appellent des fabriques de jardin ou encore des folies.

La fabrique, une philosophie du jardin

Au 18e siècle, on voit surgir dans les parcs et les jardins de drôles de constructions, parfois atypiques et extravagantes, parfois juste venues d’ailleurs. Ces fabriques étaient réputées être issues de nos rêves et construites étrangement, placées dans le jardin dans le but de rythmer la déambulation. Ceci étant dit, de nombreuses fabriques n’ont rien d’extravagant en elles-mêmes comme la grotte du jardin du Luxembourg à Paris ou le pavillon de Marly-le-Roi.

Le terme de « fabrique de jardin » est aussi utilisé dans la peinture académique du 18e siècle. La fabrique est donc une ruine plus ou moins avancée, qui ne doit rien au hasard ni à l’usure du temps. Ce sont des palais éphémères, des temples de l’amour et du souvenir des pays lointains, des moulins, ponts et cascades composant une nature enfin rieuse et inoffensive, comme au jardin anglais du domaine du Trianon. Les fabriques de jardin rappellent la frivolité d’une époque qui a voulu voir se mélanger les styles dans le jardin tout en brouillant la vocation et l’usage de telles constructions.

Vue_du_Parc_Floral_d'Apremont

Aussi fantasques qu’inutiles en l’état, les fabriques ont un rôle essentiel dans le jardin du 18e siècle : le rythme de la réflexion. Elles servent d’articulation dans le jardin pour mettre en valeur des points de vue et les différents circuits de promenade. Le promeneur dans le jardin se promène aussi dans ses pensées « philosophiques ».

Typologie des fabriques de jardin

Les fabriques ont été classées en 4 typologies générales : les fabriques classiques, exotiques, naturelles et champêtres.

  • La fabrique classique est inspirée de l’Antiquité et comprend toutes les formes architecturales dérivée du temple, de la rotonde, des colonnes
  • La fabrique exotique est une invitation au voyage et regroupe toutes les formes architecturales d’autres pays « lointains » : pagode chinoise, pyramide égyptienne, etc…
  • La fabrique naturelle imite la nature et correspond aux grottes, aux dolmens et rochers artificiels
  • Enfin la fabrique champêtre est la reproduction de bâtiments tels que des chaumières et huttes de campagne

Il n’y a pas tant de règles pour les fabriques de jardin. On peut trouver une seule typologie dans un jardin ou un mélange de plusieurs suivant la déambulation créée dans le jardin. Au Petit Trianon de Versailles, on trouve des fabriques naturelles – grotte et rochers -, des fabriques classiques – avec le temple de l’Amour et le Belvédère – et des fabriques champêtres dans le Hameau de la Reine.

Les fabriques de nos jours

Preuve de l’engouement pour ce genre de création paysagère, on trouve encore de nos jours beaucoup de fabriques en Europe, mais aussi plus loin dans le Monde – The Big Pineapple à Nambour en Australie fait partie des fabriques modernes.

Le jardin des Tarots en Italie, créé par l’artiste Nikki de Saint-Phalle, est un parfait exemple de fabrique de jardin moderne avec sa collection de sculptures et d’éléments d’architecture inspirés du jeu de tarot.

13 février 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..