outils de jardin et étiquette en ardoise

Zoom sur la technique du rempotage

Tout comme nous avons besoin d’ajuster nos vêtements quand nous grandissons, les plantes ont besoin de changer de pot tout au long de leur croissance. Le rempotage est la technique permettant de transvaser une plante d’un conteneur à un autre.

Pourquoi rempoter vos plantes ?

Il existe deux raisons importantes de pratiquer le rempotage :

  • votre plante n’a plus assez de place pour se développer correctement ;
  • votre terreau ne contient plus assez de nutriments pour nourrir votre plante.

Dans tous les cas, votre plante risque de dépérir ! Bien réalisé, le rempotage permet à la plante de développer ses racines et de renouveler les nutriments présents dans le terreau. Ainsi vous avez toutes les chances d’avoir de belles plantes en utilisant un pot qui convienne à la taille de votre plante et en choisissant un terreau adapté à ses besoins.

La période idéale pour effectuer le rempotage de vos fleurs est le printemps. Cependant, à l’automne, vous pouvez rempoter les plantes rustiques en pots qui restent dehors. Pensez aussi à rempoter les plantes nouvellement achetées : en effet, le terreau des plantes est généralement pauvre en nutriments et leur conteneur bas de gamme nécessite d’être changé pour favoriser au maximum le développement des plantes.

les semis de printemps

Le rempotage des plantes d’intérieur

Trois signaux sont à observer pour déterminer si votre plante a besoin d’un rempotage :

  1. Observer les racines en retirant délicatement la plante du pot : si elles sont nombreuses et dépassent de la terre, votre plante veut plus de place pour développer ses racines.
  2. Si votre plante a tendance à se renverser : il lui faut un conteneur plus grand pour plus de stabilité.
  3. Le terreau à la surface du pot prend une teinte blanche ou jaune : c’est le signe d’une intoxication de la terre par les sels minéraux trop nombreux.

On peut rempoter les plantes d’intérieur tous les ans s’il le faut. Il faut surtout bien les observer afin de leur apporter les meilleurs soins pour leur croissance, au meilleur moment. Le rempotage reste une étape stressante pour votre plante, pratiquez-le juste quand cela est nécessaire !

Il existe un vaste choix de pots : terre cuite (excellent pour l’évaporation de l’eau), terracotta (ne résiste pas au gel), céramique (avec une vaste gamme de couleurs), plastique (résiste au gel), bois (résiste aux intempéries, parfait pour les agrumes), métal (chauffe très vite au soleil).

5 étapes pour un rempotage réussi

  • Commencez par choisir un pot plus grand que le précèdent en hauteur, largeur et diamètre et vérifiez qu’il est propre. Placez un caillou ou des billes d’argile au fond du pot sur le trou d’écoulement pour éviter que les racines ne le bouche.
  • Mouillez la terre de votre plante en pot pour faciliter le dépotage : il faut veiller à ne pas abîmer les racines, principal vecteur de la reprise du développement de votre plante. Saisissez la base de la plante, au ras de la terre et retournez le pot en le tapotant : votre plante devrait sortir toute seule. Au besoin, cassez le pot pour la dépoter.
  • Vient ensuite le terreau : faites un lit de terre au fond du pot sur lequel vous déposez délicatement la plante, puis complétez avec le terreau tout autour de la motte et tassez.
  • Arrosez votre plante abondamment pour qu’elle se fortifie et trouve sa place dans son nouvel environnement !
  • Si votre plante est très grande ou très lourde, ne vous inquiétez pas : vous pouvez vous contenter d’un surfaçage. Avec un surfaçage, vous n’aurez pas besoin de manipuler le pot : il s’agit de gratter la surface du terreau et de retirez la terre jusqu’au niveau des racines. Remplacez alors par du terreau frais et arrosez bien votre plante.

Le printemps est à la porte et vos plantes vont se réveiller : il est temps de changer les pots !

1 mars 2016

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..