fruits-et-legumes-du-jardin

Une bonne organisation pour un potager réussi

Grâce à la météo pluvieuse et froide d’avril, vous avez eu tout le temps nécessaire pour parfaire l’organisation de votre potager. La planification du potager est un exercice qui peut se révéler casse-tête : faire les bonnes associations de légumes et combler les besoins différents des cultures ne se fait pas aisément. Retour sur les éléments importants à prendre en compte.

La réflexion est essentielle

Organiser un potager, c’est d’abord avoir dessiné un plan comportant les aménagements du terrain, avoir défini la surface du potager, avoir choisi un emplacement ensoleillé et enfin les légumes que l’on souhaite cultiver.

plan-de-potager-3d

Le plan

Il est utile de dessiner votre potager. Cela vous permet de mieux vous rendre compte de la surface disponible. Reportez-y :
• La direction du Nord, en faisant une flèche, pour bien connaître l’ensoleillement du potager
• les différentes parcelles
• les aménagements en place comme le bac à compost, une source d’eau, une serre ou un arbi de jardin – profitez-en pour noter si certains obstacles font de l’ombre

Le choix des plantes

Il y a deux facteurs à prendre en compte : toutes les plantes ne sont pas amies et chaque plante a des besoins différents.

Associer les plantes

Sans surprise, certaines plantes ont des affinités avec d’autres : on parle alors de les associer pour les rendre plus fortes, moins dépendantes face aux prédateurs ou encore leur procurer le soleil ou l’eau nécessaire à leur croissance. Lorsque vous choisissez vos plantes, tenez compte de ces affinités. Elles pourraient bien rendre votre potager aussi beau et sain que votre jardin.

Les associations de légumes les plus répandues sont :
• Complémentarité
• Espace
• Ensoleillement
• Pollinisation
• Protection

Pour le principe, certaines plantes se haïssent : le pois et l’échalote, les carottes et les betteraves, le persil et la salade ou encore les tomate et les pommes de terres. Pour plus de détails, lisez notre article sur les associations de plantes (lien).

Quels besoins ont mes plantes ?

C’est la question à se poser, pas uniquement pour le potager d’ailleurs : de quoi mes légumes ont-ils besoin ? Comme chacune a ses propres besoins, la planification des parcelles est souvent un mauvais moment à passer. Voici 4 besoins à prendre en compte.

L’ampleur

Savez-vous combien de place prend un plant de potiron une fois adulte ? Beaucoup. Évitez de placer un potiron volumineux à côté de vos rangées de poireaux, au risque de les étouffer.

L’ensoleillement

La plupart des légumes du potager sont friands de soleil. Dans les premières positions, on trouve les tomates, le melon, les courgettes, les poivrons et les piments. Il faut les placer le plus possible sous le soleil et évitez de les associer avec des légumes qui poussent en hauteur.

arrosoir
Regroupez vos plantes selon leur besoin en eau !

L’arrosage

Pour pallier besoins en eau différents des plantes, soyez malin : utilisez le paillage au pied des plants qui doivent rester humide, mettez en place un arrosage au tuyau microporeux. De même, une plante haute peut apporter fraîcheur et humidité à une plante basse.
La durée de culture
Tous les légumes ne se développent pas en même temps et c’est heureux ! Il y a des légumes à pousse rapide et des légumes à long développement. C’est encore un élément à prendre en compte dans votre planification. Les légumes qui poussent rapidement laissent la place dans le courant de la saison à des variétés tardives et rapides.

Les légumes à pousse rapide : laitue, pois, épinard, navet et radis, engrais verts (moutarde et phacélie).
Les légumes à pousse lente : les courges et les choux, la carotte et le concombre, oseille et maïs.

Vous l’avez compris, la planification et l’organisation sont des étapes importantes pour obtenir un bon potager. À vos crayons (ou votre ordinateur) !

3 mai 2016

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..