cochenille

Comment se débarrasser des cochenilles dans le jardin ?

Reconnaissables à la présence d’amas cotonneux ou de boucliers cireux, les cochenilles sont plus difficiles à éliminer que les pucerons. Les dégâts et la forme de ces insectes varient. Voici comment lutter naturellement contre les cochenilles.

Les cochenilles, des insectes envahissants

La famille des cochenilles est très large. Elle compte plus de 5000 espèces, dont 180 recensées en France. Elles sont la cause de bon nombre de dégâts dans le jardin, les espaces verts et les potagers.

On en distingue trois types qui sont facilement reconnaissables par leurs aspects différents :

  • Les cochenilles farineuses
  • Les cochenilles floconneuses
  • Les cochenilles à bouclier

Elles se nourrissent de la sève des végétaux et produisent un miellat, comme les pucerons, sur les feuilles et les fruits. Le miellat empêche la photosynthèse, se couvre de fumagines (un champignon noirâtre) et attire les fourmis. Les végétaux infectés sont affaiblis, état que l’on remarque par le dépérissement des rameaux et le jaunissement des feuilles.

Type de parasite : insecte piqueur et suceur de sève

Aime particulièrement : l’olivier, le laurier rose, les agrumes

Reproduction : grande capacité – insectes sexués et hermaphrodites

Adaptation : élevée – tous climats, tous milieux

cochenilleLutter contre les cochenilles : traitement et prédateur

Parce qu’elles ont une carapace (ou un bouclier), les cochenilles sont plus difficiles à éliminer que les pucerons. Il faut utiliser des traitements contenant des huiles, ainsi le produit pénètre jusqu’aux parties vitales de la plante ou de l’arbre. Ainsi, même si l’insecte est protégé par son bouclier, le traitement sera efficace.

Recette de traitement :

  • 5 litres d’eau
  • 3 cuillères à soupe de savon noir
  • 3 petites cuillères d’alcool à 90°
  • 3 petites cuillères d’argile verte ou d’huile de paraffine ou d’huile végétale

Mélangez tous les ingrédients jusqu’à obtenir un produit homogène.

Appliquez le traitement le soir directement sur les insectes, 2 fois 30 minutes le soir, une fois par semaine.

Retirez les fruits abîmés car ils ne parviendront pas à maturité, même après le traitement.

Enfin, pensez aux coccinelles qui sont des prédateurs naturels de certaines espèces de cochenilles. C’est le cas de Chilicorus renipustulatus – nigritus – montrouzieri que vous trouverez en magasin ! Ou que vous pouvez attirer avec un hôtel à insecte.

coccinelle et pucerons
Les coccinelles adorent les pucerons mais aussi les cochenilles !
9 février 2017

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..