arbre neige rustique

Qu’est ce qu’une plante rustique ?

Dans le jardin, les plantes et les arbres rustiques résistent mieux au froid de l’hiver, à la neige et au gel. La rusticité est une notion importante à comprendre pour le jardinier afin de s’assurer que les plantes ne meurent pas au premier hiver venu. Qu’est ce qui différencie une plante rustique ? Comment bien les choisir et les placer dans le jardin ?

La rusticité des plantes

La rusticité d’une plante est sa capacité à s’adapter et à pousser dans un milieu où l’hiver est froid. Par exemple, les plantes tropicales ne sont pas des plantes rustiques car elles ne résistent pas à des températures basses, alors que les plantes du grand nord le sont. Ce terme est utilisé uniquement pour les végétaux cultivés, par opposition aux végétaux qui poussent dans la nature et qui ne peuvent pousser que si le milieu leur est favorable.

Une plante rustique est donc une plante qui résiste à des températures en-dessous de 0°C au minimum. En dessous de 15°C, les plantes sont considérées comme “très rustiques“ et peuvent être plantées dans n’importe quel milieu. Bien entendu, il existe différentes zones de rusticité pour les plantes et les arbres.

On compte 11 zones de rusticité dans le monde, allant de +4°C à -45°C. La France se situe entre la zone 5 (qui correspond aux reliefs de montagne) et la zone 10. La zone 1 est la plus rustique tandis que la zone 11 est la plus agréable.

Connaître la rusticité de votre région vous permettra de bien choisir les plantes et arbres que vous pouvez installer dans votre jardin. Attention, une même famille de plante peut comporter des espèces rustiques et des espèces non-rustiques. De plus, les botanistes, en créant de nouveaux cultivars de plantes, peuvent rendre rustique une variété de plante qui ne l’est pas à l’origine.

À noter : ne pas confondre rustique et vivace ! Une plante rustique peut résister aux faibles températures tandis qu’une plante vivace définit juste le cycle de vie de la plante… C’est une erreur fréquente.

persil neige hiverQu’est ce qui influe sur la rusticité des plantes ?

La capacité d’une plante ou d’un arbre à résister au froid peut varier suivant certains facteurs comme l’humidité de l’air et de la terre, l’exposition de la plante et le vent.

Un bon drainage du sol est nécessaire pour augmenter la rusticité d’une plante, spécialement s’il s’agit d’une plante en pot. Il ne faut jamais laisser d’eau dans la coupelle du pot en hiver. La quasi-sécheresse n’est pas un mal dans certains cas, notamment avec les cactus qui résistent assez bien aux gelées si l’on ne les arrose pas à partir de l’automne.

Le vent d’hiver fait chuter les températures et peut brûler les parties aériennes de la plante, particulièrement les plantes ligneuses qui gèlent facilement. L’idéal pour les plantes les moins rustiques du jardin est de les placer au pied d’un mur pour les protéger de la morsure du froid.

Après le drainage et la protection, l’exposition est importante dans la rusticité de la plante. Le conseil des jardiniers est de ne jamais exposer une plante à la faible rusticité à l’est. Il faut aussi faire attention aux chocs thermiques ! Si votre plante a subit un gel, ne la placez surtout pas en plein soleil trop rapidement. Enfin, utiliser des protections hivernales (paillage, voile…) pour les plantes les plus faibles permet de renforcer la rusticité des plantes.

Prendre en compte la rusticité des plantes et des arbres est important pour réussir son jardin ! Pour plus d’informations sur les zones de rusticité, vous pouvez consulter la base de données climatiques communales du CNRS ou le site de Météo-France.

17 janvier 2017

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..