rond de sorciere 2 Photo credit wolfnowl via VisualHunt CC BY-NC-ND

Mystère de la Nature : les ronds de sorcière

Chez Oleo-Mac, nous aimons les belles histoires de jardin. Explorons un mystère de la Nature qui a fait (et fait encore) couler beaucoup d’encre et a usé de nombreux claviers : les ronds de sorcière ou mycéliums annulaires.

Description des ronds de sorcière

Le rond de sorcière est un type de formation circulaire adopté par certains champignons. Les plus communs sont :

  • Psaliiotes
  • Hébélomes
  • Clitocybes
  • Cortinaires
  • Amanites
  • Tricholomes
rond de sorciere Photo credit Scot Nelson via Visualhunt CC BY

Pour résumer, le rond de sorcière est un cercle de champignons. On observe souvent le dépérissement de l’herbe au centre du cercle tandis que l’extérieur du cercle, plus vert, annonce l’apparition des champignons.

Le bonus mystère du rond de sorcière ? Il grandit chaque année de 20 à 40 cm suivant le type de champignon.

Ronds de sorcière : les anciennes légendes

Ce genre de manifestation naturelle a toujours eu tendance à exciter l’imaginaire de l’homme. Ainsi, le rond de sorcière trouve son origine dans quasiment tous les personnages mystiques de nos anciennes légendes : nymphes, dryades, gnomes, elfes, sorcières, fées, korrigans et autres farfadets, le Diable en personne.

Les légendes les plus tenaces affirment que les sorcières dansaient en cercle au fond de la forêt ou dans les larges étendues de prairie pour appeler les démons, parfois même le Diable lui-même, durant le sabbat. Une autre légende prétend que ces ronds de sorcière sont des passages vers le monde des fées.

Entrer dans un rond de sorcière était une preuve de grand courage ou de grande stupidité car, si l’on pouvait accéder aux dons des fées et autres créatures aux pouvoirs surnaturels, il était aussi possible de disparaître ou de ne plus pouvoir en sortir. rond de sorciere 2 Photo credit wolfnowl via VisualHunt CC BY-NC-ND

Ronds de sorcière : la science a sa propre histoire

Ce qui se passe réellement : une spore de champignon germe et diffuse son mycélium à la même vitesse, dans toutes les directions, formant ainsi un rond de filaments souterrains – les hyphes.

Celui-ci n’est donc pas visible car le mycélium ne fructifie qu’à l’extrémité des hyphes. Le cercle de champignon qui se forme alors n’est que la partie visible d’un vaste réseau souterrain de champignons : le rond de sorcière.

Certains ronds de sorcière mesurent près d’un kilomètre de diamètre ! On trouve à Belfort en France un rond de sorcière de 600 mètres de diamètre. De quoi rendre votre prochaine balade en forêt très intéressante !

5 octobre 2017

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..