association des plantes au jardin

6 mariages et 1 divorce au jardin

Dans la nature, les plantes s’aiment et se repoussent au sein de groupes plus ou moins étendus. Avec la rotation des cultures et l’utilisation des engrais verts au potager, reproduisez cette vie sociale en associant vos légumes au potager pour bénéficier de tous les avantages d’un bon mariage !
En tant que grand maître de son potager, le jardinier doit faire régner l’ordre et donc veiller à ce que les différents plants ne s’importunent pas entre eux. Et mieux encore, il peut faire en sorte que ceux-ci s’apportent mutuellement un plus. Cette relation entre les plantes est appelée allélopathie. C’est l’ensemble des effets inhibiteurs et stimulants que les plantes exercent les unes sur les autres.

Alors quel mariage allez-vous utiliser dans votre potager ?

Mariage de protection mutuelle

Les plantes se protègent mutuellement en faisant fuir leurs prédateurs spécifiques. Ces mariages sont efficaces à condition que la présence de prédateurs soit faible, d’où l’importance de la faire à la mise en place du potager.

  • Poireau / carotte : la carotte repousse les vers du poireau et l’odeur du poireau éloigne les parasites de la carotte.

Mariage de protection

Les plantes qui émettent de fortes odeurs, comme les plantes aromatiques (thym, sauge…) ou certaines plantes sauvages (achillée, tanaisie…), sont incontestablement très efficaces pour importuner, voire faire fuir les insectes en quête de nourriture. Ces plantes sont insectifuges, et non insecticides.

  • Oeillets d’Inde : ils protègent des nématodes, des pucerons, et des parasites en général. Ils sont faciles à associer aux tomates, ayant les mêmes exigences de culture.
  • Le sureau, la capucine ou les orties : ils attirent les pucerons, les éloignant des légumes environnants, et permettant de constituer un garde-manger pour les coccinelles.
  • Ail / pêcher : l’ail, planté au pied du pêcher, permet d’éviter la cloque du pêcher, maladie qui fait s’enrouler les feuilles et empêche la maturation des fruits.
  • Souci : en association avec les poireaux, l’ail, les oignons, les fraisiers et les tomates, il lutte contre les nématodes.

 

association et divorce des plantes au jardin
Les principales associations à privilégier au potager

Mariage de pollinisation

Les fleurs mélangées ou à proximité de légumes attirent les insectes pollinisateurs et favorisent leur pollinisation puis leur fructification. Le fait de placer côte à côte des plantes ayant les mêmes pollinisateurs permet d’augmenter le potentiel d’attraction.

  • Fraise / bourrache : la bourrache attire les insectes pollinisateurs des fraisiers. Ces deux plantes apprécient les mêmes sols, l’entretien est donc facilité. Par la simple plantation annuelle de la bourrache, les fraisiers sont protégés durant plusieurs années.

 

Mariage d’ensoleillement

Des plantes poussant en hauteur ou en volume peuvent protéger leurs voisines des rayons ardents du soleil.

  • Le dahlia à grand développement : cultivé à côté de plantes basses telles que des courgettes, permet de maintenir la fraîcheur au niveau du sol et de prévenir l’apparition de mauvaises herbes.
  • Le fenouil : plante aromatique assez dense, il peut faire de l’ombre à ses voisines. Le navet peut jouir de cet écran d’ombre. De plus, l’odeur du fenouil permet d’éloigner l’altise ou la mouche du navet.
  • Les choux : semés autour de la mâche et de la laitue, ils ombrageront ces deux cultures.

 

mariage et divorce des plantes au potager
Les principales associations à privilégier au potager

Mariage d’espace

L’association de plantes à croissance différente permet d’optimiser l’espace dans son jardin. De plus, les différentes tailles permettent de protéger le sol des fortes pluies (grandes feuilles). Un jardin composé uniquement de jeunes plants est exposé au lessivage du sol.

  • Les laitues : elles occupent la place pas encore prise par les courgettes ou poireaux
  • Les radis : ils laissent la place aux carottes puis aux laitues. De plus, cette culture, assurant la couverture permanente du sol permet de limiter l’arrosage et le désherbage. Enfin, les radis éloignent les araignées rouges des carottes.

Mariage de complémentarité

Certaines plantes permettent de nourrir leurs voisines lors de leur dégradation. C’est le cas de la famille des fabacées (luzerne, genêts à balais, fer à cheval…)

  • Pois / lupin : intercaler petits pois et lupin permet de nourrir les premier.
association des plantes au jardin
fraise et bourrache ; poivron et géranium ; courgette et dahlia ; tomate et oeillet d’Inde ; choux de Bruxelles et souci

 

Divorce de principe

Certaines plantations supportent très mal leurs associations. Il est important de les connaître pour éviter de les faire se côtoyer. En effet, mis côte à côte, ces plants facilitent le développement de maladies communes, la venue de parasites, ou encore, se nourrissent des mêmes nutriments, ce qui a pour effet d’appauvrir la terre.

  • Pois / échalote
  • Carottes / betteraves

Outre les exemples cités, il est possible de réaliser de nombreux autres mariages, en observant les relations entre les plantes et avec les insectes. Elles constituent l’écosystème de votre jardin. Plus celui-ci est riche et complet, plus il est stable, atténuant ainsi les problèmes de santé de vos plantes légumières. De plus, ces associations ont l’avantage de rendre le potager aussi beau que le jardin.

Glossaire-mariage-divorce-plantes
Le glossaire du jardinier
1 avril 2015

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..