Tephritidae_Ceratitis_capitata,_male

Lutter contre la mouche méditerranéenne des fruits

Après la mouche de la cerise, passons en revue les différents moyens de lutte contre la mouche méditerranéenne des fruits.

Carte d’identité de la mouche méditerranéenne des fruits

La mouche méditerranéenne des fruits est un diptère, un insecte qui n’a qu’une seule paire d’ailes. Elle s’attaque à de nombreux fruits du verger, spécialement sous les climats chauds, comme le bord de la Méditerrannée, en Asie, en Afrique, en Amérique centrale et du Sud et en Océanie.

Cette espèce de mouche – Ceratitis capitata – est très facilement reconnaissable grâce à ses couleurs vives : son corps est jaune d’or, son thorax est marbré de tâches noires et les yeux sont rouge et vert émeraude.

Medfly_insect
Credit photo Par Scott Bauer, U.S. Department of Agriculture

Les femelles pondent des œufs– jusqu’à 600 – directement dans le fruit. Ils deviennent de petits asticots qui se nourrissent du fruit de l’intérieur. Le cycle de vie de la mouche méditerranéenne des fruits dépend beaucoup des conditions climatiques. Plus il fait chaud et humide, plus les mouches vivront longtemps.

Elles sont capables d’hiverner car les asticots peuvent passer l’hiver sous la terre, tant que les températures sont favorables – supérieur à 13°C. C’est pourquoi elles survivent rarement à un hiver en France. Cependant, elle ravagent les vergers en s’attaquant à de nombreux fruits : pommes, coings, avocats, grenades, prunes, figues, fraises, kiwis, abricots et pêches etc.

Les moyens de lutte

L’observation des fruits du verger est importante car cela vous permettra d’identifier rapidement une possible invasion. Ainsi, en réagissant vite, il est possible de limiter le développement de la mouche méditerranéenne des fruits.

Si la mouche s’installe dans quelques fruits, retirez-les manuellement et détruisez-les. Vous éliminerez ainsi les œufs et les larves.

Au début du printemps, vous pouvez couvrir le sol avec un filet à maille très fine, autour du pied des arbres, pour bloquer la remontée des mouches ayant hiverné.

De même, vous pouvez installer des pièges à phéromones dans chaque arbre et des bandelettes engluées jaunes pour piéger les mouches adultes.

Tephritidae_Ceratitis_capitata,_male
Credit photo By Jari Segreto [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons
11 janvier 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..