pieride du chou

Lutter contre les chenilles au potager

Le mot chenille est un terme générique qui désigne l’un des stades du développement des lépidoptères, un ordre d’insecte autrement connu sous le nom de papillon. C’est sous cette forme de chenille que les insectes commettent le plus de dégâts sur les plantes du jardin et du potager.

Focus sur les chenilles

Les lépidoptères se métamorphosent en trois étapes : en premier, la chrysalide, puis, la chenille et enfin, le papillon.

Les noctuelles sont des chenilles de couleur grise qui sont actives la nuit. La plus commune est la noctuelle du chou, une chenille qui perce les feuilles jusqu’au cœur de la plante. À ce moment, elle laisse ses déjections à l’intérieur ce qui endommage la plante. Il existe aussi une noctuelle de l’artichaut, de la tomate, de l’aubergine, du maïs, etc.

La piéride du chou est une chenille très répandue dans le jardin, il est donc bon de s’y intéresser de près. La chenille s’attaque uniquement au feuillage ; elle le dévore littéralement, n’en laissant que les nervures. Elle mesure en moyenne 5 centimètres de long et sont de couleur jaune-vert, striées de noir. pieride du chou

Les tordeuses sont des chenilles de petite taille – entre 15 et 20 millimètres. Les femelles pondent leurs œufs sur l’intérieur des feuilles de la plante. Lors de l’éclosion, les jeunes chenilles enroulent les feuilles autour d’elles et les dévorent de l’intérieur.

Les mineuses, quant à elles, mangent leur chemin dans les feuilles en y creusant des galeries qui dessinent généralement un motif en serpentin. Elles s’attaquent notamment aux arbres fruitiers, aux poireaux, aux pommes de terre, aux lilas, aux azalées, etc.

Les moyens de lutte contre les chenilles

Les moyens de lutte préventive contre les chenilles sont très nombreux et peuvent être utilisés dans tout le jardin : au potager comme au verger et dans le jardin d’ornement. La prévention est la meilleure tactique pour lutter efficacement contre les chenilles.

  • Mettez en place une rotation des cultures au potager
  • Associez vos cultures à des plantes répulsives comme la menthe, le romarin, la sauge, la tanaisie, l’absinthe et le thym
  • Privilégiez les prédateurs naturels des chenilles comme les oiseaux – étourneau, perdrix, corneilles, merles, pies, ou encore fauvettes
  • Pulvérisez sur les cultures et les plantes, au choix, une solution de sel marin et d’eau, une macération de feuilles de tomates ou de feuilles de noyer
  • Vérifiez l’intérieur des feuilles ; si vous trouvez des œufs, éliminez-les, si vous trouvez des chenilles, faites de même
3 mai 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..