haie de bambou

Le land art, l’activité au top pour les enfants

Si le land art a tranquillement acquis son statut d’art dans les cercles intéressés, il est un domaine où il excelle encore plus : les enfants !

Le land art, c’est faire de l’art avec la nature, la faire communiquer avec notre créativité. Une activité à la portée de tous qui nécessite simplement de laisser aller son esprit créatif, son intuition et son sens du naturel pour créer des œuvres uniques et souvent éphémères en utilisant uniquement des matériaux que l’on trouve dans la nature. Voilà pourquoi cette activité est particulièrement indiquée avec les enfants. Il faut juste les laisser faire !

#AndyGoldsworthy#landart

Une photo publiée par @kun_ho_ le

On peut utiliser tous matériaux naturels et les incorporer à des formes existantes de la nature : mettre ses mains dans la terre, le sable, jouer avec les pierres, les écorces ou les végétaux… Pour ainsi dire, tout ce qui vous passe par la tête peut prendre place dans la nature : dessiner des silhouettes sur le sol et les décorer, créer des animaux avec des végétaux qui leur ressemble, construire un nid géant pour des oiseaux géants, des mini maisons en herbe et en bambous.  

Vous trouverez de nombreux exemples sur Internet ou dans des livres tels que Land art avec les enfants (de Andreas Guthler et Kathrin Lacher) ou 40 activités de land art (de Isabelle Aubry). Mais le mieux est de se lancer et de profiter d’un beau week-end avec les enfants pour laisser courir son imagination à l’extérieur.

Extrait du livre Land art avec les enfants :

« Entre leur deuxième et cinquième année, les enfants vivent dans une sorte de phase magique. Pour eux, toutes les choses sont vivantes et animées. Lorsqu’ils construisent des nains à l’aide de matériaux naturels, ils sont convaincus que ceux-ci prennent vie, qu’ils se couchent dans les petits lits qu’ils ont construits et se blottissent sous de douces plumes d’oiseaux. Comme de nombreux peuples vivant au sein de la nature, les enfants peuvent parler aux plantes, au soleil, au vent et aux pierres. »

31 mars 2016

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..