1024px-Starr_070404-6613_Prosopis_juliflora

La mémoire des plantes

Les scientifiques et les botanistes font des découvertes sur les végétaux tous les jours. On ne cesse d’en apprendre davantage sur leur mode de fonctionnement et leurs capacités. On découvre notamment que les plantes ont de la mémoire et peuvent se souvenir. Plus intrigant encore, elles peuvent apprendre et adapter leur comportement.

Les plantes se souviennent

Les plantes ne disposent ni d’un cerveau, ni de neurones, éléments indispensables à l’humain et à tout le règne animal dans l’apprentissage et la mémorisation. Pourtant, les végétaux sont capables d’apprendre et de mémoriser des informations : comment fonctionnent-t-ils ?

Nous savons que les végétaux sont capables de se souvenir d’un événement stressant et de s’adapter en conséquence pour ne plus le subir. C’est le cas, par exemple, d’Arabidopsis thaliana, qui est même capable de transmettre ces informations à sa descendance.

Une équipe de chercheurs australo-italienne a étudié Mimosa pudica, la plante timide. Ils ont mis au point un test où des gouttes d’eau sont lâchées à un rythme répétitif sur les feuilles du mimosa. Son premier réflexe est, bien sûr, de rétracter ses feuilles pour se protéger du danger. L’intérêt de cette étude est qu’à la fin de la première journée de test, les plantes assimilent/comprennent un fait simple : les gouttes d’eau ne sont pas un danger pour elles. Elles cessent donc de se replier sur elles-mêmes !

Plus étonnant encore, 4 semaines après les tests, les chercheurs ont réitéré l’expérience : les plantes se souviennent et le peu ayant oublié retrouvent la mémoire après quelques gouttes. 1024px-Starr_080530-4656_Prosopis_juliflora

Les plantes aussi peuvent apprendre

Les plantes ont de la mémoire. Qu’en est-il de leur capacité à apprendre et utiliser leur savoir pour s’adapter à leur environnement ? Comment les plantes peuvent-elles mémoriser des informations et apprendre sans avoir de neurones ni de cerveau ?

La même équipe de chercheurs s’est penché sur cet aspect et ont mis au point un système : lâcher les plantes en pot sur une hauteur de 15 centimètre. Le pot est réceptionné sur un matelas, donc la plante ne subit aucun dommage, mais la chute est suffisamment rapide pour placer la plante en situation de stress. Le test est effectué 60 fois de suite.

Résultat : à la fin de la journée, la majorité des mimosas ne rétracte même plus son feuillage. Les plantes ont compris qu’il n’y avait pas de danger. L’expérience a lieu pendant 28 jours, comprennant un arrêt des tests d’une semaine et les résultats restent les mêmes. Le Mimosa pudica a une capacité de mémorisation plus importante que les abeilles par exemple !

Pour conclure l’expérience, les chercheurs commentent :

Le processus de mémorisation n’est peut-être pas uniquement lié au réseau neuronal des animaux. Le cerveau et les neurones ne sont qu’une façon d’apprendre, mais ne sont pas une condition obligatoire à l’apprentissage.

En attendant que le Mimosa pudica nous livrent les secrets de la mémoire des plantes, revoyons une vidéo de cet Incroyable Végétal :

6 mars 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..