We are in the garden

Jardin de France #4 Les jardins de Cadiot

Au creux d’un petit vallon de la Dordogne, proche du parc naturel régional des Causses du Quercy, les jardins de Cadiot se mêlent à la nature sauvage environnante. Dissimulés, de même que la maison qui les accompagne, ces jardins sont une ode à la préservation de la biodiversité. Prêt pour une balade ?

L’histoire de Cadiot

Créés dans les années 80, les jardins de Cadiot sont le fruit du travail patient et créatif de Anne-Marie et Bernard Decottignies. Leurs premières réalisations dans le jardin sont le jardin anglais, le sous-bois exotique et le jardin toscan. Dans une incessante recherche d’un équilibre entre l’homme et la nature sauvage, ils complètent les jardins avec le verger cloître, le labyrinthe, plusieurs patios et la pivoineraie. En tout, les jardins de Cadiot comptent 10 jardins.

les jardins de cadiot
Les jardins de Cadiot – credit photo Les jardins de Cadiot

C’est à partir de 1996 que le couple ouvre les jardins de Cadiot au public et commence à accueillir des expositions qui tissent un lien étroit entre art et paysage. Aujourd’hui, les jardins sont gérés par leur fils Benjamin et sa femme, qui marchent dans leur pas et nous offrent un magnifique lieu de vie, imaginé il y a 30 ans.

À Cadiot : un jardin, des jardins

L’idée dans les jardins de Cadiot est de se promener, de flâner parmi les fleurs et les sculptures. La visite étant libre, il suffit de se laisser porter au gré de ses sensations et de ses coups de cœur. Il faut compter une heure de balade pour faire le tour de l’ensemble des jardins.

N’hésitez pas à vous arrêter au salon de thé pour une petite pause détente et rafraîchissement dans l’un des patios : on vous servira des pâtisseries maison et des boissons fraîches faites à partir des fleurs du jardin. Vous le trouverez entre le jardin anglais et le jardin toscan.

Pour résumer, les jardins de Cadiot, c’est un parc de deux hectares qui accueille plus de 1500 variétés de plantes. On y trouve des roses anciennes, des graminées, des hémérocalles, des sauges, des pavots, des érables du Japon et des pivoines bien évidemment. Les 10 jardins qui constituent Cadiot sont :

  • Le potager
  • Le verger cloître
  • La pivoineraie
  • La roseraie sauvage
  • Le labyrinthe
  • Le jardin de poésie
  • Le jardin anglais
  • Le jardin sauvage
  • La chambre du sphinx
  • Le jardin toscan

    jardin cadiot
    Les jardins de Cadiot – credit photo Les jardins de Cadiot

Et enfin, pour faire le lien entre tous, les trois patios qui évoquent tour à tour l’Italie, la France et le Portugal.

Les infos pratiques

Les jardins de Cadiot sont ouverts tous les jours, de 10h à 19h, entre le 1er mai et le 30 septembre.

Tous les mardis, de 10h30 à 12h30, vous pouvez prendre part à une session de découverte des plantes médicinales et comestibles, sauvages et cultivées. Le tarif est de 10€ par personne. Pensez à réserver !

Le salon de thé est ouvert tous les jours, sauf le samedi, de 11h à 18h30 (en août : de 10h à 19h).

Un parking gratuit est à la disponibilité des visiteurs et les personnes à mobilité réduites peuvent accéder à une partie des jardins.

Le site Internet est très bien renseigné. Il permet notamment de consulter le calendrier des floraisons pour vous être sûr de trouver vos fleurs préférées en pleine floraison lorsque vous allez visiter les jardins de Cadiot !

Côté tarif :

Adultes : 7,5€

Tarif réduit pour les étudiants et les personnes en recherche d’emploi : 6€

L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 14 ans.

 

4 avril 2017

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..