peaches-2892013_1280

En février, on traite le pêcher !

Pouvoir déguster des pêches fraîchement cueillies de l’arbre, c’est un bonheur gustatif qui n’a pas de prix. Mais le pêcher est un arbre difficile à cultiver si l’on veut obtenir une belle récolte de fruits. Il faut lui consacrer du temps et bien le traiter !

Pêcher, qui es-tu ?

La pêche est l’un des fruits préféré des Français. Bien que son nom soit lié à la Perse, cet arbre fruitier aux fruits juteux et sucrés est originaire de Chine. Dans la culture chinoise, la pêche est le symbole de l’immortalité. On utilise le bois de pêcher pour repousser les démons en plaçant des planches sur les portes des maisons. Les fleurs de pêcher, quant à elles, sont associées à l’amour : le nombre de mariage est plus important au moment de la floraison des pêchers en Chine du Nord.

Il s’est ensuite répandu jusqu’en Europe en empruntant la route de la soie, en suivant les pas d’Alexandre le Grand et sous le règne d’Auguste.

Les monarques français était friand de pêches : on compte déjà 33 variétés différentes de pêchers cultivés à Versailles sous Louis XIV !

Conseils de culture

Le pêcher est un arbre fruitier autofertile, c’est à dire qu’il n’a pas besoin d’être entouré d’autres arbres pour être fécondé. Il se féconde lui-même avec son propre pollen. Vous pouvez donc le planter seul mais gardez à l’esprit que la présence d’autres variétés peut améliorer la production de fruits.

peach-blossom-2122542_1280
Le pêcher est l’un des arbres fruitiers qui produit des délicates fleurs, à l’instar de l’abricotier, ou encore du cerisier

La plantation du pêcher

Choisissez un emplacement en plein soleil (exposition sud/sud-est/sud-ouest) et abrité des vents froids au maximum. Le pêcher est frileux ! La plantation a lieu à l’automne ou au début du printemps, hors période de gel. Sa culture est plus adaptée aux régions du sud de la France, cependant elle est possible dans le Nord, en palissant les arbres contre un mur bien exposé au soleil.

La floraison du pêcher étant précoce, vous devez le protéger du froid en paillant le pied de vos arbres. Creusez un trou de plantation profond et large – 60 cm de profondeur et 1 m de diamètre. Le pêcher aime un sol bien drainé et frais, même une terre sèche et caillouteuse pourra convenir mais surtout pas de terre calcaire.

La taille

Le pêcher produit beaucoup de bois mort, c’est pourquoi la taille de cet arbre fruitier est importante. Deux types de tailles peuvent être pratiquées :

  • La taille de fructification : elle se réalise avant la floraison – entre janvier et février – pour favoriser la production et contraindre l’arbre à bien répartir les fruits sur ses branches
  • La taille de formation : elle a lieu après la fructification et la récolte et sert à nettoyer l’arbre de son bois mort et à former la structure et la disposition des branches – nota bene : les branches ayant porté des fruits meurent l’année suivante, c’est pourquoi il faut tailler et supprimer entre 50% et 75% du volume de l’arbre

Les opérations de taille sont indispensables pour assurer à vos arbres une longue vie.

peach-2632182_1280
Les pêches cueillies directement sur le pêcher sont les plus savoureuses

Un entretien régulier

Le pêcher est un arbre qui a besoin d’attention, régulièrement. Pratiquez un arrosage régulier d’avril à septembre, le matin et/ou le soir : le mot d’ordre est pas d’excès.

L’entretien du pêcher nécessite encore d’autres opérations comme l’ébourgeonnement, les pincements, la taille en vert et l’éclaircissage des fruits – en mai.

Maladies et ravageurs connus

Le pêcher est sensible à l’oïdium, il est donc important d’effectuer un traitement préventif et de bien surveiller l’apport en eau et le paillage.

La cloque du pêcher peut faire des ravages, notamment les premières années. Effectuer un traitement à la bouille bordelaise deux fois par an – en automne au moment où l’arbre perd ses feuilles et en fin d’hiver/début de printemps au départ de la végétation. Vous pouvez éventuellement doubler le traitement en laissant au moins 10 jours d’intervalle.

Le pêcher est aussi sujet à la moniliose, aux attaques de pucerons et à la fumagine.

Pour déguster ses pêches au jardin, il faut mettre les mains dans la terre et prendre grand soin de ses arbres fruitiers !

Retrouvez la fiche téléchargeable pour bien cultiver vos pêchers !

Ou la fiche consultable ici même :

pecher
22 février 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..