bordure buis

En juin, on s’occupe des buis !

Véritable institution dans les jardins à la française, le buis se plaît partout ! En bordure dans le jardin, en haie ou en arbuste topiaire, en pot sur la terrasse, on l’aime pour son feuillage dense et vert qui occupe et ordonne nos espaces verts.

Histoire

Originaire d’Europe du Sud et d’Asie Mineure, le buis est un arbuste à croissance lente, qui peut vivre plusieurs siècles ! En France, les plus vieux spécimens ont déjà passé les 4OO années. C’est ainsi que depuis l’Antiquité et jusque chez les Gaulois, il évoque l’immortalité.

Symbole du jardin à la française, il devient forme artistique lorsqu’il est taillé en topiaire, comme on le retrouve à Villandry par exemple. Grâce à Le Nôtre, l’usage du buis se répand dans les jardins des belles demeures puis se généralise à tous les jardins communs.

Jardin chateau de Lednice, Republique tcheque
Au château de Lednice en République tchèque, les jardiniers ont mis en place des boule de buis, savamment taillées.

Conseils de culture

Multiplication et plantation du buis

Le semis de buis est difficile à réaliser du fait de la croissance très lente de cet arbuste. On multiplie alors le buis par bouturage. La bouture réalisée peut être installée directement en pleine terre ou en pot, le tout étant de la protéger du gel.

La plantation du buis se fait à l’automne ou au printemps, dans un sol de préférence calcaire. Il s’adapte très bien dans tous les types de sol, mais veillez toujours à ce que la terre soit bien drainée.

  • En pleine terre : creusez un trou de plantation légèrement supérieur en largeur et en hauteur à la taille du conteneur. Décompactez la terre et placez vos buis.
    • En haie – espace entre les plants : 20 cm
    • En bordure – espace entre les plants : 60 cm
  • En pots et jardinières : choisissez un pot assez grand et solide pour votre plant de buis. Le buis en pot ne supporte pas l’humidité excessive, placez dans le fond un lit de drainage et ajoutez de l’engrais au terreau lors de la mise en place.

bordure buisCulture et entretien

L’entretien du buis est facile car il y a peu à faire ! Vous pouvez lui apporter de l’engrais au printemps pour le booster et aider la croissance du feuillage. Si les étés sont chauds dans votre région, installez un paillis au pied des arbustes : les jeunes pousses seront protégées ainsi que les racines. Le buis est un arbuste rustique, il peut donc résister au froid (jusqu’à -20° C pour certaines variétés) mais il n’est pas rare de voir de jeunes pousses de buis jaunir dans les périodes de gel, cependant la plante renouvelle son feuillage assez rapidement.

Suivant l’aspect désiré, il faut tailler votre buis. Cette opération se pratique toujours hors période de gel, en avril et/ou en août. Pour les haies, une taille annuelle est suffisante.

La croissance du buis est lente : de 5 à 7 cm pour les jeunes plants – jusqu’à 10 cm pour les adultes. Utilisez un sécateur pour les plus petits buis ou une cisaille, mais préférez un taille-haie électrique ou thermique pour les plus grands ou pour les longues haies.

Maladies et prédateurs connus

Outre la rouille, la pyrale du buis est le principal ravageur du buis. Originaires de Chine, apparues en Europe en 2008, la pyrale est une chenille verte à pois noirs qui mange le feuillage des arbustes. Si vos buis sont infectés, commencez par retirer les chenilles à la main et détruisez-les. Ensuite, pour tenter d’enrayer les dégâts, utilisez un traitement biologique, le Bacillus thuringiensis, vendu en jardinerie.

Contre la rouille, pulvérisez une décoction de prêle ou un purin d’ortie pour freiner la propagation de la maladie ; sinon, utilisez de la bouillie bordelaise, en pulvérisant sur et sous les feuilles.

Retrouvez la fiche téléchargeable pour bien cultiver votre buis !

Ou la fiche consultable ici même :

buis fiche telechargeable
2 juin 2016

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..