Radishes by nola.agent is licensed under CC BY 2.0

En avril, les radis sont de sortie !

Pour célébrer le printemps, la nouvelle fiche du carnet du jardinier se penche sur la meilleure des racines : le radis. Rond ou long, jaune, rouge, rose, violet, noir ou encore blanc, le radis se décline à l’infini.

Histoires de radis

Le radis est un vieux légume : on remonte son origine à l’époque du néolithique ! On le retrouve ensuite en Chine et dans tout l’Extrême-Orient au travers des écrits où l’on découvre que le radis noir est la plus ancienne variété de radis.

Le radis est très apprécié en Égypte (particulièrement autour de -3000) puis en Grèce où le radis est le légume dédié au dieu Apollon. Mais c’est grâce à l’empire romain qu’il s’est répandu dans une bonne partie du monde. Le mot ‘radis’ est tiré du latin radix qui signifie racine. En France, on le cultive à partir de la Renaissance et du développement du jardin commun et particulier. À noter : le petit radis rose que l’on adore de nos jours n’a fait son apparition qu’au 18e siècle ! Avant cela, on dégustait essentiellement des radis noirs et blancs qui sont des variétés plus grosses. On les râpe en salade ou on les découpe en rondelles (à dégorger au sel).

Côté nutrition, le radis est apprécié pour sa teneur en sels minéraux et en vitamine C. Il est réputé pour faciliter la digestion et soulager les maladies de l’estomac, éliminer les graisses et apaiser la toux ainsi que les coups de soleil. Un vrai touche-à-tout ce légume ! Radish DSC08285 by Kurman Communications, Inc. is licensed under CC BY 2.0

Conseils de culture

Idéale pour les jardiniers débutants, la culture du radis est un vrai jeu d’enfant à condition de respecter ses besoins ! De quoi mettre suffisamment de piquant dans vos prochains repas.

Semer les radis

La multiplication des radis se fait par semis. Certaines variétés précoces peuvent être forcées pour une récolte rapide dès le mois de mars. La terre idéale est légère et bien drainée ; vous pouvez l’enrichir de terreau au besoin. Veillez à retirer autant de cailloux que possible afin de laisser assez de places aux racines pour se développer.

  • Les semis de radis à forcer sont mis en place dès le mois de février sous un châssis ou un tunnel, au minimum jusqu’à la fin des gelées. Les radis d’hiver quant à eux sont à semer en pleine terre à partir de juillet ou août, suivant le climat de votre région.Tracez des sillons assez profonds (surtout pour les variétés longues), espacés de 30 cm les uns des autres
  • Semez en ligne, sans serrer les graines
  • Recouvrez-les de terre : 1 cm pour les variétés rondes et 2 à 3 cm pour les autres
  • Tassez légèrement la terre et arrosez bien

Après quelques jours, éclaircissez les jeunes plants qui ont 4 feuilles pour leur donner de la place et de la vigueur. À noter : si vous faites les semis à la main, en plantant chaque graine, vous n’aurez pas besoin d’éclaircir les plants. Enfin, veillez à garder la terre toujours humide, sans excès.

La récolte des radis

Suivant les variétés, le radis se récolte entre 3-4 semaines jusqu’à 3 mois après le semis. C’est la partie amusante de cette culture, à faire avec les enfants ! Récoltez-les au gré de vos besoins. Cependant, veillez à ne pas les laisser trop longtemps au potager car il peuvent se creuser et ne seront plus bon à consommer. L’astuce, c’est d’espacer vos semis de quelques semaines pour avoir des récoltes différées.

Les radis d’hiver se conservent très bien : récoltez par temps sec et faites-les sécher avant de les stocker dans du sable sec, à la cave par exemple.

Les plantes amies des radis

Au potager, le radis est un compagnon très amical. C’est un légume à intégrer dans votre calendrier de rotation des cultures car il est très bénéfique pour les autres plantes ! Profitez de “l’effet radis“ en plantant au potager (suite à la récolte des radis) de la chicorée frisée, des scaroles, des épinards, de la laitue et des tomates.

Aime : en vrac l’artichaut, l’aubergine, la carotte, la chicorée, la laitue, les pois, la tomate, les choux

N’aime pas : les courges en général et le concombre en particulier. Great white radish. by Blowing Puffer Fish is licensed under CC BY 2.0

Maladies et ravageurs connus

La terre étant toujours humide pour la bonne croissance des radis, les limaces et les escargots ont tendance à venir déjeuner dans ce coin. Vous aurez aussi affaire à l’altise et à la mouche du chou.

L’altise est un petit coléoptère noir qui grignote les fanes des radis. Si les feuilles sont criblées de petits trous, c’est qu’ils sont là. Ils n’aiment pas l’eau donc arroser régulièrement les plants est un bon moyen pour les repousser. Vous pouvez aussi utiliser un voile de protection et des pulvérisations de purin d’ortie et de décoction de tanaisie.

Les asticots de la mouche du chou se nourrissent des racines et tuent les radis. On s’en aperçoit souvent trop tard. Heureusement, il existe des traitements préventifs efficaces comme la pulvérisation d’infusion de lavande ou de décoction de tanaisie.

Retrouvez la fiche téléchargeable pour bien cultiver vos radis !

Ou la fiche consultable ici même : radis

11 avril 2017

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..