avocado-2742200_1280

En avril, un avocat se plante et se récolte !

L’avocat est un fruit excellent et l’avocatier un arbre fruitier luxuriant avec son feuillage vert foncé aux feuilles lancéolées. Cependant, sous nos latitudes, il faut beaucoup de travail et d’attention pour récolter ces fruits.

Avocat, le fruit du désordre aux multiples vertus

Originaire d’Amérique du Sud, probablement du Mexique ou du Guatemala, l’avocat est aujourd’hui sur toutes les tables du monde : ce fruit tropical est considéré comme l’un des plus sain et riche. Il était déjà cultivé par les Mayas et les Aztèques il y a plus de 7000 ans !

L’avocatier a été introduit en Europe par les Espagnols dès 1519 ainsi qu’aux Antilles et toutes les régions du monde aux conditions favorables à sa culture. De nos jours, la production d’avocat s’étend dans toute l’Amérique du Sud, Israël ainsi que dans plusieurs pays africains comme le Kenya et le Rwanda.

Depuis les années 1970, l’avocat est devenu une super star dans les assiettes grâce à ses multiples vertus pour la santé et de son goût délicat et crémeux. La forte demande a entrainé sa production à grande échelle. On constate aujourd’hui que cette culture intensive – et la culture clandestine – ont un impact énorme sur l’environnement des grands pays producteurs : l’or vert provoque la déforestation de ces régions, menace la faune endémique et affecte les réserves d’eau. Sans parler de l’utilisation intensive de pesticides. avocado-1313798_1280

Conseils de culture

La culture de l’avocat en France se réalise essentiellement en intérieur. Dans les régions chaudes du territoire, on peut le cultiver en pot et le rentrer durant l’hiver, ou en pleine terre si les températures ne descendent pas en dessous de 4°C.

La culture de l’avocat

Il est tout à fait possible de faire germer un noyau d’avocat à la maison. C’est d’ailleurs une activité ludique et facile pour les enfants. Cependant, même si vous parvenez à produire un avocatier, il est peu probable qu’il vous donne des fruits. Dans le cas d’une culture en pot, il sera aussi difficile d’obtenir des fruits. Dans les régions du Sud, sa plantation en pleine terre vous permettra de produire des fruits après 5 à 10 ans.

À savoir : l’avocat ne murit pas sur l’arbre mais une fois cueilli ! avocado-tree-1305977_1280

L’entretien de l’avocatier

En pot, il faut veiller à ce que l’avocatier ne pousse pas « tout en tige », c’est à dire qu’il faut l’aider à ramifier ses branches pour qu’il pousse moins haut et plus large. Effectuez un pincement des branches au printemps pour étoffer sa forme.

Durant l’hiver, il faut protéger les racines de l’avocatier : en le rentrant à l’intérieur ou en couvrant le sol avec un paillage.

Enfin, arrosez l’avocatier régulièrement, sans excès. Un arrosage trop généreux risque de le noyer : les feuilles se mettent alors à brunir et à tomber.

Maladies et ravageurs connus

L’avocatier est un arbre fruitier très résistant aux maladies et aux parasites, spécialement dans ses conditions de culture d’origine. Faites tout de même attention à ces parasites qui s’installent facilement :

Vous pouvez lutter contre ces parasites avec un purin de pyrèthre de Dalmatie ou encore du savon noir.

Retrouvez la fiche téléchargeable pour bien cultiver vos avocats !

Ou la fiche consultable ici même :

avocat
10 avril 2018

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire..